Tout savoir sur Apple M1

Apple M1 : Tout savoir sur la puissante puce Apple Silicon

M1 est une puce développée par Apple. Cette dernière a été conçue pour alimenter les Macs les  plus récents.

Les Macbooks existent depuis longtemps, même avant l’ère des appareils mobiles d’Apple. De ce fait, les iPhones, iPads et les autres produits de la marque ont toujours été priorisés ces dernières années en ce qui concerne le développement de leur système de traitement.

En fait, les ordinateurs portables et de bureau d’Apple, qui étaient basés sur des puces Intel sont limités en termes de performance. Dans ce contexte, leurs capacités à exécuter des applications iPhone et iPad, l’autonomie de la batterie ainsi que leurs performances réelles lors de l’exécution des tâches intensives ne sont pas comparables par rapport à ce que les appareils mobiles de la marque peuvent faire. Et Apple en est conscient.

En novembre 2020, Apple a présenté la M1, une puce développée en interne par la société. Cette dernière est destinée pour alimenter les derniers MacBook Pro 13 pouces, MacBook Air et Mac mini. Le SoC utilise une architecture 5 nm, comme l’iPhone 12 et l’iPad Air 4, et est plus rapide que 98% des ordinateurs portables du marché.

Apple M1 : de quoi s’agit-il ?

M1 est un système sur puce  ou SoC développé par la société Apple. S’appuyant sur la base de puces d’Apple pour appareils mobiles, cette dernière apporte une combinaison sans précédent de performances et d’efficacité à la gamme Mac.

Apple a dévoilé la M1 lors de son événement «One More Thing» qui s’est tenu en novembre 2020. Après 15 ans de partenariat avec Intel, la marque a enfin décidé de concevoir sa première incursion dans le développement d’Apple Silicon personnalisé pour Mac. En effet, les Macs plus récents comme les MacBook Air, MacBook Pro 13 pouces, et Mac Mini sont alimentés par cette nouvelle puce.

les caractéristiques de la puce

Caractéristiques d’Apple M1

Système sur puce

Les Macs à processeur Intel disposent de puces distinctes pour le processeur, la mémoire, les E/S, la sécurité. Mais ce n’est pas le cas pour les ordinateurs alimentés par le système sur puce M1. En effet, cette dernière adopte l’approche intégrée commune aux smartphones et aux ordinateurs de bureau. Cela veut dire que le processeur, la RAM, le SSD, le graphique  se trouvent tous sur la même puce.

En fait, cette conception simplifie la configuration. De plus, elle offre une meilleure efficacité et de meilleures performances. Puisque Apple conçoit ses puces, son matériel et ses logiciels à partir de zéro, ils fonctionnent ensemble de manière transparente.

Architecture de la puce Apple M1

Apple M1 utilise une technologie de traitement de 5 nanomètres. En fait, c’est la première puce informatique personnelle qui utilise cette architecture. Cette dernière est dotée d’un processeur à 8 cœurs de traitement. De plus, il y a jusqu’à 8 cœurs de GPU supplémentaires.

Les cœurs de traitement

Les cœurs de traitement sont répartis entre quatre cœurs à haute performance et quatre cœurs à haute efficacité. Dans ce contexte, les cœurs à haute performance sont spécialisés dans l’exécution d’une seule tâche avec rapidité et efficacité. À titre d’exemple, ils prennent en charge le traitement d’un lot de fichiers ou l’exécution d’applications de productivité exigeantes.

Par contre, les cœurs à haute efficacité gèrent les travaux plus légers. En fait, leur objectif est de n’utiliser que la puissance nécessaire pour des tâches plus simples comme la vérification des e-mails ou le chargement d’une page Web. Le fait de transférer ces tâches de base au noyau d’efficacité libère les noyaux de performance afin d’optimiser la vitesse de traitement pour des fonctions plus exigeantes. Dans ce contexte, Apple affirme que les cœurs d’efficacité utilisent 1/10 de la puissance tout en offrant des « performances exceptionnelles ».

architecture de Apple M1

GPU

Le GPU intégré gère des tâches graphiques intenses telles que l’édition de photos et de vidéos, le jeu ou la sortie de vidéo sur un écran externe. À cet effet, Apple affirme que les cœurs graphiques du M1 sont capables de gérer plus de 25 000 threads en même temps. La société se vante également que ce sont les graphiques intégrés les plus rapides au monde. En fait, c’est la puce Apple qui dispose le plus de transitors. Il y en a 16 milliards en tout.

Apple propose des variantes de GPU à sept et huit cœurs. Le MacBook Air d’entrée de gamme est actuellement la seule machine M1 avec la limite de sept cœurs. À part cela, la puce Apple M1 est dotée d’un contrôleur de stockage intégré qui gère le flux de données depuis le SSD du Mac.

Une architecture de mémoire unifiée ou AMU de l’Apple M1

Le silicium d’Apple utilise une architecture de mémoire unifiée ou AMU. Cela fusionne une mémoire à bande passante élevée et à faible latence dans un pool au sein d’un package personnalisé.

En fait, cette conception permet à tous les segments de la puce M1 d’accéder aux mêmes données sans les copier entre différents pools de mémoire. Par conséquent, cela améliore à la fois les performances et la gestion de l’alimentation.

La société affirme que l’architecture de mémoire unifiée permet un traitement vidéo jusqu’à 3,9 fois plus rapide et un traitement d’image 7,1 fois plus rapide.

Un moteur neuronal

Comme les puces mobiles d’Apple, la puce M1 dispose également d’un moteur neuronal à 16 cœurs pour l’apprentissage automatique. En fait, ce dernier est capable d’exécuter jusqu’à 11 000 milliards d’opérations par seconde. Ce dernier travaille avec le GPU afin d’optimiser le traitement des tâches telles que des filtres photo et vidéo complexes.

Apple M1 : performance et efficacité

Apple affirme que le M1 offre des performances et une efficacité révolutionnaires. En effet, cette dernière est deux fois plus rapide que les processeurs les plus performants du marché. De plus, les applications se lancent presque instantanément comme sur les iPhones et les iPads. Ainsi, les animations sont plus vives et le défilement est plus fluide.

autonomie de la batterie

Une bonne autonomie de la batterie

Outre d’énormes gains de performances, l’efficacité de l’Apple M1 permet également une plus longue durée de vie de la batterie. Dans ce contexte, Apple affirme que le MacBook Air équipé de la puce M1 dispose d’une autonomie de la batterie d’environ 15 heures de navigation Web sans fil et 18 heures de lecture vidéo. Pour le MacBook Pro 13 pouces, c’est 17 heures pour le Web et 20 heures pour la vidéo. En fait, cela vous fait plus de 10 heures d’autonomie de plus par rapport à leurs équivalents basés sur Intel.

Applications natives iPhone et iPad

Avec le M1 partageant une base avec les puces mobiles d’Apple, les développeurs peuvent éventuellement proposer leurs applications iPhone et iPad existantes sur les Macs. Ces dernières fonctionnent nativement sur les Mac Apple Silicon avec un minimum de temps et d’efforts de développement supplémentaires. Cela inclut les fonctionnalités telles que le redimensionnement de la fenêtre, la prise en charge de la souris et du trackpad et les options de la barre de menus.

Apple M1 : les autres fonctionnalités

  • Cryptage automatique des fichiers et autres protections de sécurité
  • 16 Go de RAM maximum
  • Processeur de signal d’image pour une meilleure qualité d’image lors des appels vidéo
  • La dernière enclave sécurisée
  • Contrôleur Thunderbolt avec prise en charge de l’USB 4 (40 Gbit/s max)

M1 : la puce M2 comme successeur

M2 Apple

Apple ne travaille pas seulement sur une édition plus performante du processeur M1 à savoir  le M1X. En fait, cette dernière développe une version de nouvelle génération de la M1. Appelée « M2 », cette puce annonce le début de la deuxième génération de processeurs Apple Silicon. La marque à la pomme passe ainsi du nœud 5 nm au nœud 4 nm. Cela permettrait d’intégrer encore davantage de composants semi-conducteurs pour renforcer la performance informatique de l’appareil.

En effet, la réduction de la taille d’un nœud entraîne en général une meilleure rentabilité et efficacité d’un processeur. Cette caractéristique distingue les différentes générations de processeurs AMD et Intel.

Néanmoins, le nombre de processeurs et de GPU dans la puce M2 d’Apple n’est pas encore déterminé. Mais comme le processeur M1 actuel comporte 4 cores à haute performance et 4 cores à faible consommation, Apple pourrait potentiellement augmenter ce nombre. 

En fait ce dernier pourrait passer de 8 à 16 cores, avec une éventuelle possibilité de faire augmenter ces derniers jusqu’à 32 cores en fonction des options choisies. En tout cas, la société va veiller à équilibrer à la fois l’autonomie de la batterie et la puissance des performances.

L’Apple M2 devrait être lancée avec le prochain MacBook Air pro en 2022.

Sources & crédits Source : Macrumors - Crédit :

Pin It on Pinterest