chine états-unis intelligence artificielle

Bataille de l’intelligence artificielle : la Chine en passe de surclasser les États-Unis

Un ancien haut fonctionnaire du Ministère américain de la Défense affirme que la Chine a gagné la bataille de l’intelligence artificielle face aux États-Unis.

La Chine, grande gagnante de la bataille de l’Intelligence Artificielle (IA). C’est en tout l’avis très alarmiste de Nicolas Chaillan, l’ancien responsable des logiciels du Pentagone. Celui-ci s’est récemment confié au grand quotidien britannique Financial Times (FT) sur la guerre technologique qui oppose son pays et l’ancien empire du Milieu.

Et, selon cet ancien haut cadre des forces armées américaines, la Chine est train de remporter haut la main la lutte pour la suprématie technologique dans le domaine de l’intelligence artificielle. « Nous (Les Etats-Unis, NDLR) n’avons aucune chance de nous battre contre la Chine dans 15 à 20 ans », a-t-il déclaré dans les colonnes du FT. « A l’heure actuelle, c’est déjà une affaire réglée », selon lui.

Les États-Unis dépassés par la puissance de feu de la Chine

Pour M. Chaillan, la tournure actuellement en défaveur des États-Unis s’explique avant tout par le manque de collaboration entre les grandes entreprises informatiques américaines et le gouvernement fédéral. Selon l’expert, beaucoup de géants technologiques de la Silicon Valley, à l’instar de Google, se montrent encore très réticents à l’idée de travailler main dans la main avec les pouvoirs publics du pays.

Les questions éthiques concernant la collecte et l’usage des données privées des Américains semblent toujours constituer une pierre d’achoppement. De fait, ces questions relatives au respect de la vie privée semblent donc ralentir l’innovation du côté américain. En revanche, elles ne se posent pas, ou très peu, du côté du rival chinois.

usa chine

Selon M. Chaillan, cette absence de débat sur les dangers des applications d’intelligence artificielle fait pencher clairement la balance en faveur de la Chine au détriment des États-Unis.

Des géants par ailleurs directement soutenus par Pékin et travaillant en étroite collaboration avec celui-ci. Toutefois, ce sont les « investissements massifs » de ces entreprises qui préoccupent le plus M. Chaillan.

Les technologies émergentes bientôt sous l’emprise chinoise

Des inquiétudes relayées par les services de renseignement occidentaux. Selon ces derniers, la Chine devrait dominer plusieurs technologies clés d’ici dix ans. De la génétique à la biologie synthétique en passant par l’intelligence artificielle, des secteurs également importants pour les États-Unis.

Pour M. Chaillan, cette emprise sur les technologies émergentes risque d’avoir des conséquences dramatiques pour le monde, car, selon lui, la Chine essaiera de tout contrôler, « du matériel médiatique à la géopolitique ».

Pour rappel, M. Chaillan a annoncé sa démission du Pentagone au début du mois de septembre de cette année pour protester contre la lenteur de la transformation technologique de l’armée américaine. Lenteur qui, selon lui, mettrait les États-Unis en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest