Le système de reconnaissance faciale Clearview AI sur la sellette en Europe

La technologie de reconnaissance faciale de Clearview AI est prise à partie en Europe. Dans une plainte, des groupes de protection de la vie privée ont déclaré que les pratiques de l’entreprise n’avaient pas leur place sur le vieux continent.

Clearview AI : des pratiques jugées invasives et dangereuses

Selon Bloomberg, des groupes de protection de la vie privée en Europe ont déposé plainte contre Clearview AI qui aurait enfreint les lois sur la confidentialité en récupérant des milliards de photos sur des sites de médias sociaux comme Facebook. Des groupes de surveillance comme Privacy International ont intenté une action en justice contre l’entreprise en Autriche, en France, en Grèce, en Italie et au Royaume-Uni, déclarant aux régulateurs que les pratiques de l’entreprise sont incroyablement invasives et dangereuses.

Depuis le lancement de sa technologie, Clearview a soulevé de vives controverses. La société dispose d’une immense base de données de visages extraits des médias sociaux et utilise l’IA pour les comparer à des images de caméras de sécurité ou d’autres sources. Les forces de l’ordre peuvent utiliser cette image pour se renseigner sur une personne filmée dans un lieu public, portant ainsi atteinte à la vie privée des utilisateurs des services en ligne.

Clearview AI en passe d’être boycotté ?

Bien que la technologie ait encore des démêlés avec la justice, des milliers d’agences publiques chargées de l’application de la loi ont adopté l’outil. Les autorités britanniques et australiennes ont ouvert une enquête conjointe sur la société l’année dernière. Le Sénat américain a aussi récemment présenté un projet de loi visant à empêcher les agences gouvernementales d’acheter des données Clearview. Par ailleurs, Twitter, Google et YouTube ont tous envoyé des lettres de cessation et de désistement à Clearview AI, alléguant que l’entreprise viole leurs conditions de service.

L’UE a déjà exprimé des inquiétudes concernant la technologie de reconnaissance faciale comme celle utilisée par Clearview AI. L’année dernière, la société a déclaré que sa  technologie de recherche d’images n’est actuellement pas disponible en Europe. Cependant, Privacy International note que tout visage disponible sur la base de données de Clearview AIr pourrait non seulement y être stocké indéfiniment, mais serait aussi accessible par une pléthore d’étrangers, dont les Européens. Il faut souligner que chaque visage va de pair avec les informations en ligne disponibles le concernant. 

Pin It on Pinterest