Accueil > Analytics > La DARPA lance un concours pour apprendre à l’IA le sens commun
robot sens commun darpa

La DARPA lance un concours pour apprendre à l’IA le sens commun

Could not resolve host: public.newsharecounts.comCould not resolve host: public.newsharecounts.com

La DARPA, bras de recherche de l’armée américaine, lance une compétition intitulée ” Machine Common Sense ” visant à inculquer le sens commun aux algorithmes d’intelligence artificielle. L’objectif est de donner naissance à de nouvelles formes d’IA dont la façon de ” penser ” et d’apprendre se rapproche de l’intelligence humaine.

L’intelligence artificielle est une technologie bluffante. Par exemple, les algorithmes de Deep Learning sont capables de reconnaître des mots dans un discours ou des objets dans une image avec une précision époustouflante.

Cependant, ces capacités reposent sur une approche ” mécanique ” : les algorithmes apprennent à partir de données étiquetées utilisées pour nourrir leurs réseaux de neurones. De fait, comme son nom l’indique, l’intelligence reste ” artificielle “ et peut commettre des erreurs grossières.

Par exemple, une IA pourra commettre des erreurs de traduction qui peuvent sembler ridicules du point de vue d’un humain. Elle pourra confondre la phrase ” I had a friend for dinner ” (j’ai reçu un ami pour le dîner) avec la phrase ” I had a friend for dinner ” (j’ai mangé un ami pour le dîner).

Ces erreurs sont liées à une incompréhension du monde réel. Par contraste, un bébé humain développe très rapidement une compréhension intuitive du monde qui l’entoure, et c’est ce qui lui sert de base pour développer son intelligence.

Selon Dave Gunning, gestionnaire de programme à la DARPA, c’est l’absence de sens commun qui empêche l’IA de comprendre le monde, de communiquer naturellement avec autrui, de se comporter de façon raisonnable dans des situations imprévues, et d’apprendre à partir de nouvelles expériences.

La DARPA veut voir émerger des intelligences moins artificielles

darpa machine common sense

Or, si le type d’erreur cité plus haut en guise d’exemple prête à sourire, les ” gaffes ” commises par l’intelligence artificielle risquent de devenir nettement moins amusantes à mesure que l’on utilise cette technologie pour des applications critiques. Par exemple, une telle erreur pourrait s’avérer tragique dans le cas d’une IA utilisée par les véhicules autonomes ou les diagnostics médicaux.

C’est la raison pour laquelle la DARPA lance le programme Machine Common Sense (MCS) : une compétition visant à inculquer à l’IA le sens commun. Les algorithmes qui participeront au concours seront testés par le biais de questions dont la réponse ne peut être trouvée en étant simplement nourri à l’aide d’autres questions.

Par exemple : ” un étudiant place deux plantes identiques dans la même quantité et le même type de terreau. Il leur donne la même quantité d’eau. Il place l’une de ces plantes près d’une fenêtre, et la seconde dans une pièce sans lumière. La plante près de la fenêtre produira plus de (A) oxygène, (B) dioxyde de carbone ou (C) eau “.

Pour répondre à cette question, l’IA devra réellement comprendre comment fonctionne le phénomène de photosynthèse. L’algorithme qui parviendra à réussir cette épreuve sera donc doté d’une forme de sens commun. Reste à savoir comment parvenir à créer un tel algorithme se rapprochant de l’intelligence humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend