géoglyphe pérou ia extraterrestre

Extraterrestres : l’IA révèle d’anciens symboles cachés dans le désert du Pérou

L'intelligence artificielle vient de permettre à des chercheurs de découvrir quatre nouveaux géoglyphes à Nazca : une région du Pérou connue pour abriter un grand nombre de ces mystérieux dessins qui pourraient être les vestiges d'une civilisation extraterrestre…

Avec le lancement de ChatGPT, l'intelligence artificielle s'est enfin démocratisée. Le grand public s'est familiarisé avec cette innovation, et l'utilise notamment comme alternative aux moteurs de recherche web.

Toutefois, les possibilités offertes par l'IA sont loin de s'arrêter aux chatbots conversationnels capables d'imiter le langage naturel.

Cette technologie a aussi le potentiel de nous aider à résoudre les plus grands mystères de l'Histoire, et même éventuellement à découvrir les preuves d'une existence extraterrestre…

Les chercheurs du Yamagata University Institute de Nasca et Japan ont utilisé un modèle de Deep Learning pour découvrir des géoglyphes péruviens gravés dans le désert de Nazca. Ces mystérieux motifs auraient été tracés entre 500 av. J.-C. et 500 apr. J.-C

Les géoglyphes, d'immenses dessins gravés à même le sol

Si vous l'ignorez, les géoglyphes sont des dépressions creusées dans la terre pour créer des formes et des lignes variées.

Or, les « Nazca Lines » ou lignes de Nazca sont considérées comme les géoglyphes les plus célèbres de la planète.

Il s'agit très souvent d'œuvres massives, et certaines dépassent 365 mètres de long. C'est ce qui les rend impossibles à détecter depuis le sol.

Ces immenses dessins ont été découverts pour la première fois il y a une centaine d'années par les archéologues, avec l'apparition des premiers avions. C'est à cette époque que les pilotes ont remarqué d'étranges formes depuis les airs.

Une IA entraînée à détecter les géoglyphes grâce au Deep Learning

Jusqu'à récemment, les archéologues et les chercheurs n'avaient d'autre choix que d'examiner les photos aériennes de la zone à l'oeil nu pour tenter de déceler des géoglyphes inconnus.

Ceci exigeait beaucoup de temps, et représentait donc un défi en termes d'efficacité et de scalabilité selon les chercheurs de Yamagata.

Afin de remédier à ce problème, ils ont décidé de se tourner vers l'intelligence artificielle. Un système de Deep Learning a été entraîné pour identifier de potentielles lignes de Nazca en se basant sur les géoglyphes précédemment détectés dans la zone.

D'après leurs dires, ce n'était pas une mince affaire. La détection de candidats géoglyphes non confirmés est une tâche complexe, et peu de données d'entraînement étaient disponibles pour l'entraînement du modèle de détection d'objet.

Une expérience couronnée de succès

géoglyphe pérou humanoide

Néanmoins, leurs efforts ont payé. Grâce à cette IA, l'équipe de chercheurs vient de découvrir quatre nouveaux géoglyphes.

Ils représentent une figure « humanoïde » tenant un bâton, un poisson, un oiseau, et une paire de jambes.

Et la technologie a permis d'effectuer cette découverte 21 fois plus vite qu'avec une analyse manuelle de photos par l'humain.

D'après les auteurs de l'étude, publiée dans le Journal of Archaeological Science, « cette approche pourrait être très bénéfique pour le futur de l'archéologie dans un nouveau paradigme combinant l'étude de terrain et l'IA ».

À présent, fort de ce succès, les chercheurs de Yamagata vont s'allier avec le T.J Watson Research Center d'IBM basé à New York. Le but sera d'étendre leur recherche à toute la région où les lignes ont été découvertes.

De plus, l'équipe prévoit de travailler avec le ministère de la Culture du Pérou pour implémenter des activités visant à protéger les géoglyphes ainsi découverts.

L'IA va-t-elle révolutionner l'archéologie ?

Ce n'est pas la première fois que l'intelligence artificielle est utilisée pour percer à jour les mystères de notre monde.

Les ordinateurs se révèlent très utiles pour effectuer la tâche la plus difficile pour les scientifiques et explorateurs : la recherche physique d'artefact sur le terrain, dans les villes oubliées ou sur les sols enterrés.

En entraînant l'IA à détecter des motifs sur le sol à partir d'images satellites et sonar, d'autres archéologues ont par exemple détecté un cimetière mésopotamien en 2021. Un autre système est capable de détecter les épaves avec une exactitude de 92%.

En outre, l'intelligence artificielle a permis à des scientifiques de traduire des textes antiques. Par exemple, les chercheurs de l'Oriental Institute et du Department of Computer Science de l'Université de Chicago ont entraîné une IA capable de traduire d'anciennes inscriptions à 80%.

Comme beaucoup de scientifiques, les chercheurs de la Yamagata University sont convaincus que l'intelligence artificielle va révolutionner l'archéologie et marquer un nouveau tournant pour cette science.

Selon eux, cette innovation va alimenter la prochaine vague de découvertes archéologiques au même titre que les avancées dans les domaines de la robotique, du Big Data, des drones et du LiDAR.

Les géoglyphes ont-ils été tracés par des aliens ?

Une question subsiste : qui a créé les géoglyphes, et pour quelle raison ? Certains scientifiques présument que les Péruviens de l'époque voulaient honorer des divinités en pensant qu'elles pourraient voir ces formes depuis les cieux.

Toutefois, d'autres experts sont convaincus que les extraterrestres ont joué un rôle dans la confection de ces immenses dessins. À leurs yeux, ces lignes seraient les vestiges d'un aérodrome pour vaisseaux spatiaux aliens.

Pour l'heure, il semble impossible de connaître la vérité sur ces inscriptions mystérieuses. Toutefois, en découvrant tous les géoglyphes les plus cachés grâce à l'IA, nous pourrions finir par découvrir la réponse à cette énigme

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *