google timnit gebru ia éthique

Google : la responsable de l’IA éthique virée pour un email

La responsable de l’équipe dédiée à l’éthique de l’intelligence artificielle chez Google vient d’être renvoyée de manière brutale. En cause : un email envoyé à ses subalternes pointant du doigt le manque de diversité et la discrimination raciale au sein de l’entreprise…

La problématique de la diversité continue à diviser le monde de la tech. Cette semaine, un véritable scandale a secoué Google en interne suite au licenciement brutal de Timnit Gebru : responsable et co-fondatrice de l’équipe ” Google Ethical Artificial Intelligence “.

Cette équipe a pour but de veiller au développement ” éthique ” de l’intelligence artificielle. De nombreux experts craignent en effet que l’essor de l’IA mène à des dérives aux conséquences dramatiques.

L’Union européenne souhaite par exemple instaurer des règles et des lois pour encadrer l’intelligence artificielle. Ces craintes concernent par exemple la reconnaissance faciale : une technologie biaisée entretenant actuellement les discriminations raciales à l’égard des personnes de couleur.

Au sein même de Google, la participation au développement de ” robots tueurs “ avait déclenché une véritable mutinerie. Les dirigeants avaient été contraints de faire marche arrière face à la révolte des employés.

Cette opposition semble perdurer, comme le suggère cette nouvelle controverse. Sur Twitter, Timnit Gebru explique avoir été renvoyée par un email expéditif. En voici le contenu : ” merci d’avoir clarifié vos conditions. Nous ne pouvons accepter la #1 et la #2 comme vous le demandez. Nous respectons votre décision de quitter Google en conséquence, et acceptons votre démission “.

Google : la fracture se creuse entre employés et dirigeants

La responsable de l’IA éthique semble donc avoir été poussée vers la sortie par Google… de manière peu éthique. En guise de justification, le message fait référence à un email envoyé la veille par Gebru à ses subalternes. Un courrier qui, selon Big G, ” reflète un comportement incompatible avec le poste de manager chez Google “.

Cet email a par la suite été dévoilé le site web Platformer. On y découvre que Timnit Gebru fait part de sa déception à l’égard de Google. Elle déplore notamment que la firme n’ait recruté que 14% de femmes en 2020.

Selon elle, les discussions et les documents pointant le manque de diversité dans l’entreprise sont totalement inutiles, car le géant californien n’aurait aucune volonté de remédier au problème. Elle pointe aussi du doigt les injustices dont sont victimes les personnes noires dans le secteur de la tech.

Cet email accusateur aurait donc provoqué la colère de son employeur, qui a tout simplement décidé de renvoyer Timnit Gebru. À présent, la jeune femme estime que Google veut faire comprendre aux autres employés qu’ils n’ont pas le droit de protester et d’élever leur voix.

Quelques jours plus tôt, le National Labor Relations Board a d’ailleurs déposé une plainte contre Google. L’organisme accuse la firme de surveiller ses employés et de les renvoyer de manière illégale…

Suite à son annonce sur Twitter, Timnit Gebru a reçu une vague de soutien de la part de la communauté de la tech. Pour l’heure, Google ne s’est pas encore exprimé à ce sujet…