DeepMind réalise grâce à l’IA la carte la plus complète de protéines humaines

DeepMind envisage de rendre des centaines de millions de structures protéiques accessibles au grand public.

La carte DeepMind, une découverte à fort potentiel

DeepMind, le laboratoire de recherche basé sur l’IA a conçu une carte « transformatrice » exposant une liste complète des protéines humaines connues à ce jour. Pour de nombreux chercheurs, l’impact de cette découverte est considérable. Cela peut même être comparé à la cartographie de gène humain réalisé par le Human Genome Project.

Comprendre le mode de repliement d’une protéine présente une multitude d’intérêts. De prime abord, les scientifiques peuvent désormais expliquer la fonction de celle-ci. Cela leur aidera inévitablement dans la réalisation de nombreuses tâches, et ce, de la création de nouveaux traitements à la recherche fondamentale sur le fonctionnement de l’organisme.

Focus sur le contenu de cette carte IA

Autrefois, les expériences qui tendent à déterminer la structure d’une protéine étaient dispendieuses. DeepMind a cependant dévoilé, l’année dernière, la possibilité de produire « des prédictions précises », et ce, grâce à un logiciel d’IA baptisé AlphaFold. Ainsi, l’entreprise dévoile aujourd’hui des milliers de prédictions au public. Lors d’une entrevue avec The Verge, Demis Hassabis, PDG et co-fondateur de la société ne manque pas de déclarer que cette trouvaille représente « le point culminant de la durée de vie entière de DeepMind de plus de 10 ans ».

Notons qu’aujourd’hui, le nombre de structures protéiques disponibles arpente les 180 000 en moyenne. Chacune d’entre elles est le résultat d’expériences et sont disponibles à partir de la Protein Data bank. En tout, DeepMind y a transposé 350 000 protéines dans 20 organismes distincts dont celles de fruits, de souris ou encore de bactéries.

DeepMind pose sa brique dans l’univers de la biologie

Le plus important est que ce communiqué affiche des « prédictions pour 98 % des protéines humaines ». Cela représente environ 20 000 structures différentes, plus communément connues sous l’appellation de protéome humain. Certes, ce n’est pas la première fois qu’un laboratoire publie des données sur les protéines. Toutefois, cette carte de DeepMind s’avère être la plus complète qui soit. Si les chercheurs le souhaitent, ils peuvent télécharger ce protéome humain à leur guise. Le fichier HumanProteome.zip fait 50 gigaoctets en tout.

La société ne compte pas s’arrêter là. Elle projette, en effet, d’alimenter son stock de protéines avec l’appui du Laboratoire européen de biologie moléculaire ou EMBL. DeepMind ambitionne de « transformer notre compréhension du fonctionnement de la vie » en publiant des prédictions pour 100 millions de structures protéiques d’ici la fin de l’année 2021. Hassabis, PDG de DeepMind rassure que tous pourront utiliser ces données, et ce, pour n’importe quoi.

Les avantages de la compréhension d’une structure protéique

Quoique l’intérêt du grand public à comprendre la structure d’une protéine reste floue, cela reste plus avantageux pour les scientifiques. Ces informations aident, en effet, dans la synthèse de nouvelles enzymes, l’élaboration de nouveaux médicaments. Elles contribuent également à produire une ou plusieurs cultures résistantes aux conditions de météo extrêmes ou aux virus. A ce titre, de nombreuses entreprises de biotechnologie s’inspirent des prédictions de DeepMind dans l’étude du SARS-CoV-2 qui est le virus responsable du Covid-19.

Sources & crédits Source : theverge - Crédit :

Pin It on Pinterest