intelligence artificielle Facebook Meta Reskin

Intelligence Artificielle : Facebook annonce le lancement de son projet Ego4D

En collaboration avec treize universités, Facebook vient d’annoncer le lancement d’Ego4D, un ambitieux projet qui pourrait révolutionner la recherche en intelligence artificielle.

L’objectif de l’équipe Ego4D : aider les modèles d’Intelligence Artificielle à faire un bond en avant dans leur compréhension de notre monde. Concrètement, les chercheurs veulent qu’ils appréhendent les subtilités des activités du quotidien, cela, à travers des yeux humains.

Dans cette optique, Facebook et ses partenaires ont réuni un corpus de plus de 3 000 heures d’images vidéo. Des séquences où l’on voit plus de 800 individus d’âge et de sexe différents partager des instants variés de leur vie quotidienne.

Comme par exemple préparer un gâteau, réparer une chaise cassée, ou encore donner de la nourriture aux chats. De riches données obtenues par caméras oculaires, et qui vont donc dorénavant servir à entraîner des modèles d’intelligence artificielle à mieux comprendre notre monde.

Ego4D : un changement de paradigme dans la recherche en Intelligence Artificielle

Pour Facebook, cette nouvelle méthode d’apprentissage constitue un véritable changement de paradigme dans la recherche en Intelligence Artificielle. Traditionnellement, un robot apprend en réalisant des actions dans et sur son environnement immédiat. Il tire ensuite des « leçons » de ses expériences du monde réel, qu’elles soient ratées ou réussies. Toutefois, l’efficience de cette méthode d’apprentissage classique peut laisser parfois à désirer.

Mais dorénavant, il n’est plus nécessaire de laisser les modèles d’intelligence artificielle être livrés à eux-mêmes et à leur seule expérience du monde. Car, en apprenant à partir de nos vidéos, ils peuvent apprendre « à partir de notre expérience (humaine, NDLR) », comme le souligne Kristen Grauman, chercheur chez Facebook. Mais qu’est-ce que cette approche dite « égocentrique » va apporter concrètement ?

Ce que l’approche « égocentrique » de Facebook permettra d’accomplir

Imaginez un instant que vous avez rangé votre bague de fiançailles dans l’un de vos innombrables placards. Toutefois, vous ne vous souvenez plus exactement où. Pris de panique, vous fouillez partout où vous pouvez. Vous n’arrivez pas à la trouver malgré tous vos efforts. Après ces moments de vaines recherches, vous commencez alors  à vous angoisser sérieusement.

Dans l’avenir, la scène que nous venons de décrire n’aura plus lieu d’être. En effet, il vous suffira de demander à l’intelligence artificielle de Facebook où vous avez rangé votre bague. Elle vous donnera alors la réponse en quelques secondes. Comment une telle chose peut être possible ? C’est là toute la pertinence d’une intelligence artificielle qui voit et expérimente le monde à travers les yeux humains. Puisque l’IA en question voit tout ce que nous voyons, elle s’en souvient aussi.

Intelligence artificielle d’un nouveau genre

Car, une intelligence artificielle n’a pas les défauts de notre mémoire humaine, faillible. Elle peut accéder facilement à toutes les informations qu’elle a enregistrées. Pour voir à travers de nos yeux, l’IA de Facebook devra évidemment être intégrée dans un appareil de type lentille ou lunette intelligente.

Et puisqu’elle voit tout ce que nous voyons, elle pourrait aussi nous aider à faire autre chose qu’à retrouver un objet perdu. L’enseignement des métiers techniques et scientifiques pourrait alors considérablement évoluer grâce à cette intelligence d’un nouveau genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest