Accueil > Business > L’IA de Google détecte mieux le cancer du sein que les humains
ia google cancer

L’IA de Google détecte mieux le cancer du sein que les humains

L’IA de Google est désormais capable de détecter le cancer du sein avec plus d’efficacité que les pathologistes humains sur des diapositives. L’algorithme de Deep Learning LYNA peut repérer les métastases avec une prédiction de 99%.

Le Big Data, l’intelligence artificielle et le Machine Learning sont des technologies en passe de révolutionner le secteur de la santé. Aujourd’hui, Google le prouve une nouvelle fois par le biais d’un outil de Deep Learning capable de détecter le cancer du sein au stade métastatique avec davantage d’efficacité que les pathologistes.

En observant des diapositives de mammographies, l’IA est en mesure de déterminer lesquelles sont cancéreuses et lesquelles ne le sont pas avec une précision impressionnante de 99%. Elle est même capable de détecter des métastases extrêmement petites que les humains risquent de rater.

Pour parvenir à cette prouesse, Google a entraîné son algorithme LYNA (Lymp Node Assistant) à reconnaître les caractéristiques des tumeurs en utilisant deux ensembles de diapositives pathologiques. Ainsi, l’algorithme est en mesure de repérer les métastases dans une grande variété de conditions.

L’IA de Google détecte le cancer métastatique avec une précision de 99%

google ia cancer

LYNA se révèle encore plus efficace lorsqu’il est utilisé comme un assistant par les pathologistes. Ceux qui ont effectué des simulations de diagnostics avec l’aide de cet outil sont unanimes sur le fait que le Deep Learning facilite leur travail. En plus de réduire le nombre de micro-métastases non détectées par deux, il permet aussi de réduire de moitié le temps nécessaire à l’inspection. Il suffit d’une minute pour réaliser le diagnostic.

Cependant, il faudra attendre que cette intelligence artificielle soit utilisée en conditions réelles pour vérifier son efficacité. De plus, pour l’heure, il n’existe malheureusement pas de traitement pour les cancers ayant atteint le stade de la métastase.

En revanche, l’avantage de cette approche est que la métastase est un facteur commun à la plupart des formes de cancer. Le système peut donc être facilement adapté à d’autres tumeurs que le cancer du sein. Lorsque cette technologie sera prête à être déployée, elle pourra permettre aux médecins de gagner du temps et de profiter de diagnostics extrêmement précis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend