ia reconnaissance oiseaux

Une IA créée en France peut reconnaître tous les oiseaux, même de dos

Une équipe de chercheurs du Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive de Montpellier a créé une IA capable de reconnaître les oiseaux à l’échelle individuelle. Une première mondiale, qui pourrait se révéler d’un précieux secours pour les biologistes…

Êtes-vous capables de distinguer les différentes espèces d’oiseaux ? À moins d’être ornithologue, vos connaissances en la matière sont probablement limitées. En dehors du pigeon, du rouge-gorge et du rossignol, la plupart d’entre nous sont incapables de reconnaître les volatiles.

De fait, l’intelligence artificielle surpasse désormais une grande partie des êtres humains dans ce domaine. Une nouvelle IA a été entraînée par le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive de Montpellier pour apprendre à reconnaître les oiseaux.

Et cette IA ne se contente pas de reconnaître les espèces : elle est capable de reconnaître les oiseaux individuellement ! Le système est donc comparable à une véritable reconnaissance faciale pour nos amis à plumes.

Tout a commencé alors qu’André Ferreira étudiait comment les oiseaux contribuent à leurs colonies à l’échelle individuelle. D’ordinaire, ce type d’étude est réalisé en attachant des étiquettes colorées aux pattes des oiseaux et en observant leurs nids attentivement.

Cependant, cette opération nécessite beaucoup de temps. Afin d’aller plus vite, le chercheur a d’abord tenté de filmer les colonies. Malheureusement, les étiquettes n’étaient pas visibles sur les vidéos.

Il a alors décidé de s’en remettre à l’intelligence artificielle. Pour entraîner l’algorithme, l’expert et ses collègues ont d’abord dû réunir des milliers de photos de chaque individu. Pour y parvenir, ils ont placé des puces RFID sur les oiseaux afin d’activer automatiquement les caméras lors de leur passage dans les mangeoires.

Après son entraînement, l’IA a été testée sur différents types d’oiseaux sauvages et captifs à l’aide de photographies qu’elle n’avait jamais vues. Sa précision atteint un taux impressionnant de 90%.

Les chercheurs sont incapables d’expliquer comment l’IA reconnaît les oiseaux

Cependant, le système présente plusieurs limites. Il n’a été entraîné qu’à reconnaître les oiseaux de dos, et peut aussi échouer si l’apparence d’un oiseau change pendant sa mue.

De plus, André Ferreira avoue ne pas savoir  » exactement ce que l’IA utilise pour identifier les oiseaux « . Comme beaucoup d’algorithmes, celui-ci fonctionne donc en  » Black Box  » et ses prédictions ne peuvent pas être expliquées.

Cependant, les chercheurs prévoient de corriger ces défauts en nourrissant l’IA avec davantage de données. L’équipe prend désormais des photos sous de multiples angles, afin de rendre le système plus versatile et performant.

Lorsque cette intelligence artificielle sera suffisamment aboutie, les chercheurs prévoient de mettre le logiciel à disposition de tous. Les biologistes pourront s’en servir pour étudier les comportements individuels des animaux sauvages.

De même, les particuliers pourront s’en servir pour reconnaître chaque oiseau près de chez eux. Un usage qui pourrait s’avérer intéressant et ludique. Qui sait, vous pourriez vous apercevoir que le même oiseau vient vous espionner chaque jour dans votre jardin !