L’intelligence artificielle au service de la cybersécurité

L’intelligence artificielle au service de la cybersécurité

L’intelligence artificielle aide les organisations à bâtir une meilleure défense en cybersécurité. Pour autant, la qualifier de solution miracle serait exagéré. En revanche, cette technologie participe pleinement à la prévention des menaces, à la détection des intrusions et à la sécurité des applications. 

Mieux prévenir les menaces grâce à l’Intelligence artificielle

Capgemini Research Institute a récemment mené une étude sur l’utilisation de l’IA dans la cybersécurité. Selon le rapport, 61% des organisations avouent être incapables d’identifier les menaces critiques sans avoir recours à l’IA.

L’IA aide les analystes à optimiser la gestion des journaux pour mieux identifier les menaces. Il faut en effet savoir qu’en moyenne, un analyste doit parcourir en 165 000 activités à travers le cloud et sur site pour essayer de défendre un système. 

Utilisée à bon escient, cette technologie alerte les équipes de sécurité en cas de menace, mais pas seulement. L’IA a aussi la capacité de catégoriser les menaces. Cette classification permet aux responsables de fournir les réponses adéquates. L’IA réduit la charge de travail manuel de l’équipe de sécurité et réduit par la même occasion les marges d’erreur. 

Sécuriser les applications

En cybersécurité, l’IA possède un large spectre d’utilisation. La sécurité des applications et de leurs mises à jour en fait partie. Avant de lancer une application, les développeurs doivent s’assurer que les codes sont exempts de vulnérabilités. 

Comme pour la prévention et la détection des menaces, l’IA permet aussi d’automatiser la vérification des applications. Grâce à l’IA, les développeurs et les éditeurs d’applications/logiciels peuvent développer la cybersécurité dès la conception pour tous les produits. 

Le marché de l’intelligence artificielle dans la cybersécurité devrait atteindre 38,2 milliards de dollars d’ici 2026, contre 8,8 milliards de dollars en 2019. Cette croissance s’explique entre autres par l’augmentation des cas de cybermenaces, les préoccupations croissantes concernant les données ainsi que la vulnérabilité croissante des réseaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest