japon internet objets hack Japon Intelligence Artificielle

Intelligence artificielle : les robots-chiens aident les Japonais à briser la solitude

En ces temps de pandémie, les Japonais se tournent de plus en plus vers les « robots sociaux » pour trouver du réconfort et rompre leur solitude. Ces animaux électroniques sont très prisés au pays du Soleil Levant, notamment auprès de la population âgée pour qui ils font souvent figure de véritables membres de la famille.

Aibo est l’un de ces robots sociaux. Malgré son prix avoisinant les 3 000 dollars, ce chien high-tech équipé de capteurs continue à faire fureur auprès des Japonais.

Ce qui rend ce cyber chien si populaire ? Son caractère. Basé sur une intelligence artificielle, celui-ci s’adapte aux habitudes et aux souhaits de son propriétaire. Une versatilité qui finit par créer chez ce dernier une sorte d’attachement émotionnel intense.

Ainsi, il n’est pas rare qu’un propriétaire ne considère plus son Aibo comme un simple robot, mais comme un membre à part entière de sa famille.

Aibo, un chien-robot qui soignerait la démence

Un lien émotionnel entre chien-robot et humain qui aurait également une influence positive sur la santé mentale de ce dernier. Ainsi, selon un témoignage recueilli par la chaîne CBS News, une dame japonaise âgée a réussi à sortir d’un grave état de dépression en adoptant ce type d’animal de compagnie.

« Celle-ci avait cessé de sourire et de parler, a déclaré sa belle-fille à CBS News. Mais lorsque nous avons allumé le chien et qu’il l’a regardée, le visage de Maman s’est illuminé. Son comportement a alors par la suite changé du tout au tout. »

Pour de nombreux fabricants et utilisateurs, les Japonais sont plus enclins à utiliser des robots comme animaux de compagnie car leur pays est culturellement imprégné d’androïdes sympathiques, des créatures que l’on retrouve facilement dans les mangas et les anime, par exemple.

Des robots qui apprennent à prendre soin des uns des autres

Les adultes souffrant d’une certaine fragilité mentale ne sont pas les seuls à profiter des avantages d’un lien affectif avec les robots.

A l’école maternelle de Moriyama, dans la ville de Nagoya (centre du Japon), ces créatures animées artificiellement remplacent maintenant depuis deux ans les traditionnels lapins de classe.

Cette expérimentation  a produit des résultats prometteurs : les robots réduisent l’anxiété des enfants, et leur apprennent également « à être plus humains », selon les enseignants.

« Nos enfants pensent que les robots sont vivants », a expliqué quant à lui Kyoshin Kodama, le directeur de l’école maternelle.

« Les robots ont encouragé les enfants à mieux prendre soin des choses, à être plus gentils les uns envers les autres et à travailler davantage ensemble », s’est-il félicité par ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest