Accueil > Intelligence artificielle > Intelligence artificielle : 56% des Français feraient plus confiance à un robot qu’à leur manager
intelligence artificielle robot manager

Intelligence artificielle : 56% des Français feraient plus confiance à un robot qu’à leur manager

L’intelligence artificielle est de plus en plus présente en entreprise, et certains souffrent la comparaison avec les machines… selon l’étude  » AI at Work  » publié par Oracle et Future Workplace, plus de la moitié des travailleurs français auraient plus confiance en un robot qu’en leurs managers.

Lorsqu’on aborde le sujet de l’intelligence artificielle, on évoque bien souvent la peur de voir les robots voler le travail des humains. Cependant, cette technologie peut aussi être adoptée avec enthousiasme au sein des entreprises.

C’est ce que tend à démontrer la seconde étude annuelle  » AI at Work  » menée par Oracle et Future Workplace. Pour réaliser cette étude, les deux firmes ont interrogé 8370 employés, managers et directeurs de ressources humaines d’entreprises de 10 pays différents.

L’objectif ? Découvrir la façon dont l’IA a changé la relation entre les Hommes et la technologie sur le lieu de travail. En particulier, le rapport se penche sur la façon dont cette innovation modifie le rôle des managers et des équipes RH.

L’un des points intéressants mis en lumière par l’étude est que l’intelligence artificielle est de plus en plus adoptée en entreprise. Au total, 50% des travailleurs utilisent actuellement une forme d’intelligence artificielle au travail contre 32% en 2018.

Cette technologie est largement plus adoptée en Chine (77%) et en Inde (78%) qu’en France (32%) ou au Japon (29%). On apprend par ailleurs que l’IA au travail est perçue de façon plus positive par les hommes (32%) que par les femmes (23%).

L’intelligence artificielle bouleverse le monde de l’entreprise

Par ailleurs, cette adoption croissante de l’intelligence artificielle a un impact considérable sur la façon dont les employés interagissent avec leurs managers. Sur l’ensemble des employés interrogés, 64% affirment qu’ils auraient davantage confiance en un robot qu’en leurs managers. La moitié se sont même déjà tournés vers un robot plutôt que vers leurs managers pour demander conseil…

Ce phénomène est particulièrement marqué en Inde et en Chine, avec respectivement 89% et 88% des employés affirmant faire confiance aux robots plus qu’à leurs managers. Ces deux pays sont suivis par Singapour (83%), le Brésil (78%), le Japon (76%), et les Émirats arabes unis (74%). Avec 56%, la France est alignée avec le Royaume-Uni (54%) et les États-Unis (57%). Là encore, les hommes semblent plus enclins à faire confiance aux robots que les femmes avec 56% de réponses positives contre 44% chez la gent féminine.

La plupart des interrogés justifient ce choix par le fait que les robots sont mieux disposés à fournir des informations objectives et non biaisées (26%), à respecter les horaires de travail (34%), à résoudre les problèmes (29%) et à gérer un budget (26%). Néanmoins, les employés estiment que leurs managers restent mieux qualifiés pour comprendre leurs sentiments, pour les coacher et pour créer une culture de travail.

À l’évidence, l’intelligence artificielle est en passe de redéfinir la relation entre humains et machines sur le lieu de travail. Pour faire face à ce changement, les managers et les responsables des ressources humaines doivent s’adapter en faisant valoir les avantages des relations humaines tout en faisant preuve d’une rigueur digne de celle des robots sur certains points…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend