robot journaliste microsoft ia

Microsoft remplace des dizaines de journalistes par une IA

Microsoft vient de remplacer des dizaines de journalistes par une intelligence artificielle. Ils étaient en charge de choisir et d’éditer des articles pour les pages d’accueil du navigateur Edge et du site web MSN.

Voici maintenant plusieurs années que les experts tirent la sonnette d’alarme : des millions d’emplois dans le monde sont menacés par l’intelligence artificielle, et les robots pourraient bientôt vous  » voler votre travail « .

Aujourd’hui, Microsoft prouve que ce futur n’est plus si lointain. Le géant de Redmond vient de licencier plusieurs dizaines de journalistes afin de les remplacer par une IA.

Ces employés de PA Media étaient chargés de gérer les articles d’actualité sur les pages d’accueil du site web MSN et du navigateur Edge détenus par Microsoft. Leur travail était de sélectionner, d’éditer et de gérer ces articles.

Cependant, Microsoft a décidé de rompre son contrat avec PA Media afin d’automatiser ces tâches. L’entreprise a donc été contrainte d’annoncer à 27 employés qu’elle devait se séparer d’eux sur le champ. Au total, 77 employés ont déjà été licenciés.

L’un des employés concernés s’est exprimé :  » je passe mon temps à lire que l’automatisation et l’IA vont prendre nos emplois, et voilà : l’IA a pris mon emploi « .

Selon ce dernier, la décision de remplacer les humains est une prise de risque de la part de Microsoft. Pour cause, les employés faisaient attention à s’en tenir à  » une ligne éditoriale très stricte  » pour éviter que les utilisateurs soient exposés à du contenu violent ou inapproprié en ouvrant leur navigateur.

Microsoft prouve que l’automatisation est une réelle menace

Ces travailleurs ne rédigeaient pas eux-mêmes les articles, mais ils étaient en charge du contrôle éditorial et sélectionnaient les articles produits par d’autres organisations pour ensuite éditer le contenu et les titres.

Ils faisaient aussi en sorte que les titres soient clairs et adaptés au format. Les revenus publicitaires générés étaient partagés par Microsoft avec les rédacteurs d’origine. Désormais, le géant de la tech pourra tout garder pour lui.

À présent, la question se pose de savoir si ces employés licenciés retrouveront du travail à l’heure où l’industrie tout entière cherche à réduire ses coûts. Un défi que devront relever de plus en plus de personnes dans les années à venir, puisque l’automatisation devrait continuer à gagner du terrain dans tous les secteurs…