Violation des données d’un marchand d’armes à feu : les propriétaires d’armes en panique

Guntrader.uk, un site leader dans le commerce de fusils de chasse et de carabines a subi une violation de sécurité. Suite à quoi, des milliers de noms et d’adresses appartenant à des clients britanniques ont été publiés sur le Dark Web. 

La peur s’installe auprès des propriétaires d’arme

Suite à cette fuite de données, des propriétaires d’arme, clients de Guntrader.uk, craignent que leur famille ne deviennent les cibles des criminels. Au Royaume-Uni, la possession d’arme est strictement réglementée, faisant des armes à feu de produits particulièrement recherchés sur le marché noir. Un des clients du site qui a témoigné sous couvert d’anonymat déclare que cette violation compromet gravement la sécurité de ses armes en plus de mettre lui et sa famille dans une situation dangereuse. Il dit craindre d’être pris pour cible. 

Guntrader.uk dit avoir appris la violation le 26 juillet et a de suite informé le bureau du commissaire à l’information. La police, également avertie avec la National Crime Agency, ont déjà ouvert l’enquête. La société a déclaré qu’environ 100 000 dossiers de clients avaient été volés. Néanmoins, aucune information relative à la possession d’armes à feu ou à l’emplacement des armes  n’a été recueillie. Quoi qu’il en soit, les organisations de tir appellent à la prudence. Celles-ci recommandent aux clients du site de vérifier la sécurité de la maison, d’être extrêmement vigilant et de s’assurer que toutes les armes à feu sont correctement verrouillées.

Une première violation pour Guntrader.uk

données marchand armes à feu volées

L’enquête sur la violation est menée par la South West Regional Cyber ​​Crime Unit (SWRCCU). Cette unité est assistée par la National Crime Agency qui a déclaré travailler en étroite collaboration avec la société et le SWRCCU pour mieux comprendre l’incident et gérer tout impact potentiel. La police a réitéré les conseils de sécurité aux propriétaires de fusils de chasse et les a exhortés à signaler toute activité suspecte.

Selon le BASC (British Association for Shooting and Conservation), la loi exige que les armes à feu soient bien enfermées lorsqu’elles ne sont pas utilisées, ajoutant que la majorité des forces de police vérifieront les dispositions de sécurité avant d’accorder un permis de détention d’armes à feu. Simon Baseley de Guntrader a déclaré que c’était la première fois en 20 ans qu’une tentative visant à contourner la sécurité de l’entreprise réussissait. Jusqu’ici, tout indique que la violation n’était motivée ni par la politique ni par l’argent. Guntrader.uk et ses utilisateurs n’ont reçu aucune demande de rançon ni d’autres formes d’extorsion. 

Pin It on Pinterest