isomorphic laboratories deepmind alphabet

Alphabet lance une nouvelle entreprise IA pour créer des médicaments

Alphabet annonce la création d’une nouvelle entreprise dénommée Isomorphic Laboratories. Le but de cette organisation sera d’utiliser l’IA pour découvrir de nouveaux médicaments, en s’appuyant sur les progrès réalisés dans ce domaine par Google Deepmind.

L’intelligence artificielle offre de nombreuses possibilités pour le secteur de la santé. En permettant de découvrir de nouveaux médicaments pour différentes maladies plus rapidement et à moindre coût, elle apporte un précieux secours au monde de la recherche.

En effet, l’IA est capable de scanner les bases de donnés de molécules et de trouver les plus adaptées à une cible biologique spécifique. Elle peut aussi choisir parmi des composés proposés.

Le potentiel est vaste et l’enjeu colossal, des centaines de millions de dollars ont été investis dans ce domaine au fil des deux dernières années.

Il y a quelques mois, en décembre 2020, Alphabet DeepMind réalisait une avancée majeure en utilisant l’IA pour prédire la structure de protéines.

À présent, Alphabet annonce la création d’une nouvelle entreprise basée sur les travaux de DeepMind. Le but de cette organisation sera d’utiliser l’intelligence artificielle pour découvrir de nouveaux médicaments.

Isomorphic Laboratories : une entreprise basée sur les travaux de Google DeepMind

L’entreprise porte le nom d’Isomorphic Laboratories. Elle développera des outils pouvant aider à identifier de nouveaux médicaments. Le CEO de DeepMind, Demis Hassabis, exercera aussi le rôle de CEO pour cette nouvelle société. Les deux entités resteront toutefois séparées et collaboreront de manière occasionnelle.

L’objectif d’Isomorphic est de développer des modèles capables de prédire comment les médicaments interagiront avec le corps humain. Elle exploitera les travaux de DeepMind sur la structure de protéine afin de comprendre comment de multiples protéines peuvent interagir entre elles.

Toutefois, cette entreprise ne développera pas ses propres médicaments. Elle vendra ses modèles, et se focalisera sur le développement de partenariats avec des entreprises pharmaceutiques.

Les défis de la découverte de médicaments

Identifier la structure des protéines est une chose, mais le développement et le test de médicaments sont des tâches plus délicates. Même si deux protéines ont des structures physiquement compatibles, il est difficile de déterminer comment elles se combineront réellement dans la pratique.

Un médicament candidat peut sembler prometteur dans son fonctionnement au niveau chimique, mais ne fonctionnera pas toujours lorsqu’il est administré à une personne ou un animal. Selon le chimiste Derek Lowe, 90% des médicaments qui passent les essais cliniques ne fonctionnent pas. La plupart du temps, le problème n’est pas situé au niveau moléculaire.

Quoi qu’il en soit, même si les travaux d’Isomorphic ne permettent pas de relever tous les défis du développement pharmaceutique, ils pourraient permettre de surmonter bon nombre des limites actuelles de la recherche.

Il s’agit d’un tournant pour l’utilisation de l’IA dans le secteur de la santé. Au fil des années à venir, cette technologie va bouleverser en profondeur l’univers de la médecine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest