Accueil > Solutions Cloud > Amazon > Amazon utilise les données de ses clients pour ouvrir une librairie
Intérieur de la librairie ouverte par Amazon à Seattle

Amazon utilise les données de ses clients pour ouvrir une librairie

La société fondée par Jeff Bezos a ouvert hier une librairie à Seattle. Si à première vue rien ne semble la différencier d’une boutique classique, le géant du e-commerce s’est basé sur les données numériques de ses clients pour établir sa sélection de livres.

Difficile de croire que l’entreprise qui a entamé il y a plus de 20 ans une révolution du commerce en ligne, accusé par beaucoup d’avoir condamné le marché physique du livre, ouvre sa première librairie.

Mais si sa boutique, inaugurée hier à Seattle n’a d’apparence rien de révolutionnaire, elle compte se différencier grâce à une sélection d’ouvrages habillement choisi à l’aide du Big Data.

Amazon s’est en effet appuyé sur une masse énorme de données récoltées sur ses clients au fil de son existence. Ainsi, le but est d’optimiser un espace plutôt réduit (pas plus de 600 mètres carrés) en proposant les ouvrages ayant retenu les meilleurs commentaires des internautes. L’un d’entre eux est d’ailleurs présent en dessous de chaque article.

Commentaire d'un internaute présent en dessous de chaque ouvrage de la boutique
Commentaire d’un internaute présent en dessous de chaque ouvrage de la boutique

Les données proviennent également des avis émis par les lecteurs à travers le système des étoiles. Il est possible de noter chaque livre sur le site internet en lui attribuant jusqu’à cinq étoiles.

Remplir les rayons des magasins grâce à l’analyse prédictive

Cette utilisation du big data dans le marché « physique » ouvre des perspectives énormes. Les données récoltées peuvent être appliquées à l’échelle mondiale mais l’entreprise peut aussi se borner à connaître les préférences des consommateurs dans un pays, une région ou une ville. Le contenu du magasin pourrait être adapté aux exceptions et préférences de chaque zone géographique. Concrètement, grâce à l’analyse prédictive, Amazon sera capable de proposer les ouvrages les plus susceptibles d’intéresser les clients à Seattle voir même dans le quartier ou est présente sa boutique.

Si l’entreprise américaine n’a pas souhaité préciser si cette ouverture sera un cas isolé ou au contraire la première d’une longue série, difficile d’imaginer que Jeff Bezos et ses équipes ne profitent pas des possibilités offertes par le Big Data pour s’exporter en dehors de leur fief.

A noter que chez Amazon, le numérique n’est jamais très loin. Une fois rentré dans la boutique, on se rend compte qu’à la différence d’une librairie classique, les livres sont présentés non par la tranche mais par la couverture. Ajouter le commentaire d’internaute et la notation en étoile, la comparaison avec une page internet est frappante.

L'intérieur de la boutique Amazon books à Seattle
L’intérieur de la boutique Amazon books à Seattle

Enfin, il semble important de rappeler que le fait d’utiliser les données numériques du commerce en ligne pour la vente en magasin n’a pas été initié par Amazon. En effet, le vendeur de chaussures en ligne Spartoo, acteur incontournable du e-commerce en France et en Europe avec ses 2,5 millions de paires vendues l’année dernière a ouvert sa première boutique dans le centre-ville de Grenoble en début d’année 2015. La société s’est évidemment basé sur la connaissance intime de ses clients pour remplir son magasin.

Boutique de chaussure ouverte par l'entreprise de e-commerce Spartoo
Boutique de chaussure ouverte par l’entreprise de e-commerce Spartoo

 

Source : lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend