ampere altra

La startup Ampère se prépare à lancer ses premières puces Altra pour data center

Alors que les géants Intel et AMD ont longtemps monopolisé le marché des puces en matière de data center, la startup Ampère, un nouveau concurrent, lui, fait surface. Présidée par Renée James, Ampère dévoile sa nouvelle puce d’architecture ARM Neoverse N1 baptisée « Altra ». Cette nouvelle gamme existe en deux versions selon le nombre de cœurs. De là, on peut citer l’Altra à 80 cœurs et l’Altra Max à 128 cœurs.

Renée James, PDG d’Ampère dans sa lancée

Avec un air de confiance, il affirme lors d’un discours : « Altra et Altra Max sont basés sur le noyau N1 d’Arm. Nous sommes détenteurs d’une licence d’architecture et de licence IP, nous allons donc parler de notre propre cœur [lors de notre journée des médias]: ce que nous avons construit, comment nous l’avons construit, pourquoi nous l’avons construit ». À titre d’information, l’homme a passé 26 ans auprès de l’équipe d’Intel avant de fonder sa propre entreprise de puce processeur. Maintenant, il est sur le point de lancer ses propres Ampere Cores, personnalisés sur un processus de 5 nm.

Zoom sur les caractéristiques des nouvelles puces Ampère Altra

Côté utilisation, l’Altra Max à 128 cœurs affiche une propriété d’ergonomie très intéressante d’après les dires de la société. Il utilise 50 % moins d’énergie par cœur comparé à un CPU AMD Rome et gagne +1.6x pour lancer le serveur Web NGINX par exemple. Toutefois, les scores benchmarks peuvent encore être optimisés. C’est le cas notamment si on les compare au Rome d’AMD ou à l’Intel’s Cascade Lake Scalable Performance Refrech.

 Plus déterminé que jamais, Jeff Wittich, CPO d’Ampère se confie aux médias

Lors d’un discours, Wittich donne un aperçu des desseins futurs de l’entreprise. Il affirme qu’Ampère créateur d’Altra cherche à développer ses propres cœurs conçus spécifiquement pour le Cloud. Cette manœuvre va tout simplement octroyer un gain de performance. En parallèle, cela fera évoluer les traitements de charges de travail, le calcul, la mémoire, les E/S sans oublier le réseau.

 Il a ensuite ajouté : « Nous savions que dès le départ, le développement de nos propres cœurs allait être très important pour nous d’innover de la manière dont nous devons innover ». Pour Ampère, la mise en service d’une puce spécialement dédiée pour le Cloud devient une évidence. Cela permettra d’améliorer la bande passante de mémoire E/S. Une chose est sûre, la start-up qui compte Microsoft, Oracle et Tencent Cloud parmi ses clients est sur la bonne lancée.

Pin It on Pinterest