analyste d'affaires données metier it business

Analyste d’affaires : une discipline à mi-chemin entre l’IT et la gestion de projet

Pour comparer avec un data scientist, se consacrant à la découverte des données, un analyste d’affaires (ou business analyst) assure les tâches stratégiques à mi-chemin entre toutes les autres fonctions. Retour sur l’une des compétences les plus recherchées par les grandes entreprises.  

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Concrètement, il intervient dans la gestion de projets et dans les technologies de l’information. Au début d’un projet, un analyste d’affaires identifie, définit, analyse et documente les besoins. Il est le garant de la réussite d’un projet par rapport aux exigences d’affaires et aide à déterminer les projets prioritaires. Son rôle est de montrer ce que le produit devra faire, et non comment il va le faire, contrairement au chef de projet. 

Évolution de la profession

Le métier d’analyste d’affaires est apparu dans les années 70, mais avec l’apparition des nouvelles technologies et de l’analyse de données, il est devenu de plus en plus important. Le marché impose aujourd’hui des délais d’exécution plus rapides, des solutions plus efficaces et un retour sur investissement davantage contrôlé. Au fur et à mesure de l’évolution, les entreprises ont du séparer l’analyse d’affaires du développement informatique, il fallait un pont entre ces deux disciplines.

Malgré tout, le métier est toujours en cours de définition aujourd’hui. Les chefs de projets et les analystes d’affaires sont alliés sur des projets de grande ampleur. L’un gère la gestion du projet tandis que l’autre se focalise sur les besoins d’affaires. Un analyste d’affaires est celui qui permet aux équipes techniques de comprendre les besoins avant de commencer à créer la solution.

Le rôle d’un analyste d’affaires

La compétence principale d’un analyste d’affaires est de parler à la fois le langage informatique et le langage d’affaires. Il est en réalité le pont entre ces deux domaines. Les documents qu’il fournit sont le support de travail pour le rôle du développement informatique.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Un analyste d’affaires occupe un poste important dans l’entreprise, puisqu’il agit pour persuader de son point de vue avec diplomatie. En comparaison avec un gestionnaire de projets qui a une vue d’ensemble, un analyste d’affaires doit être à cheval sur les détails et comprendre chaque problème. Il a la capacité d’intervenir sur différents pôles de l’entreprise tout en gardant son indépendance.

Pour comprendre la place de l’analyste d’affaires au sein de l’entreprise, il faut savoir qu’il s’agit d’un métier très récent. Il peut être affilié au département informatique, au bureau des projets ou encore dispersé dans différents services. Quoi qu’il arrive, un analyste d’affaires sera amené à sortir de la sphère informatique. Souvent, il faut débuter par des projets simples sans outils, en faisant des sondages et de la recherche d’information classique. Ensuite, sur des projets plus importants, il aura accès à des outils se rapprochant du Big Data, comme la modélisation ou la technique UML.

Etre un analyste d’affaires, c’est avoir de l’expérience. Ainsi, ils sont pour la plupart salariés dans de grosses entreprises dans des secteurs comme les assurances, la finance, les télécoms, et le gouvernement, dont le siège social se situe dans de grandes villes. Selon des sondages, la profession serait légèrement plus féminine que masculine. Les femmes sont généralement issues du milieu des affaires alors que les hommes viennent de l’informatique. L’âge moyen des personnes exerçant ce métier est de 35 à 40 ans.

analyste d'affaires données metier it

Processus d’identification et d’analyse

Lorsqu’un projet est sur le point d’être lancé, un analyste d’affaires doit identifier les exigences d’affaires comme les cas d’usages, les spécifier et les documenter. Il doit récolter les exigences des clients, utilisateurs et actionnaires grâce à des données, des entrevues, des études et des feedbacks. 

Une fois récoltées, ces données sont analysées dans le but d’être structurées. Pour cela, l’analyste d’affaires traduit les besoins d’affaires en modèles, étudie la faisabilité des exigences et analyse les risques et les contraintes pour établir des priorités. Un analyste d’affaires doit ensuite spécifier la faisabilité de chaque exigence en fonction de sa complexité, des performances attendues, son niveau de priorisation ou encore son urgence.

Ayant participé à mettre la solution sur pied, il doit suivre et valider chaque étape du développement de la solution. Après le déploiement de la solution, l’analyste d’affaires devra redéfinir les exigences d’affaires lors d’éventuels changements et mises à jour.

analyste d'affaires données metier

Compétences requises et salaire

Pour en savoir davantage sur le métier de d’analyste d’affaires, il est nécessaire de revenir sur les compétences requises. Un analyste d’affaires doit connaître les méthodes d’analyse des processus organisationnels, posséder une bonne capacité de rédaction, connaître les techniques de modélisation des données, être familiarisé avec les systèmes d’information, connaître les systèmes de gestion et de planification stratégique.

Hors des compétences techniques, un analyste d’affaires doit avoir de grandes qualités relationnelles, en matière de diplomatie, en approche client, en termes de travail en équipe, prendre des initiatives, être capable d’influencer, etc. Pour atteindre le poste d’analyste d’affaires, il faudra bénéficier de quelques années d’expérience dans le monde professionnel. À mi-chemin entre les affaires et l’informatique, un diplôme universitaire en gestion ou en informatique pourra être demandé. Parfois, une maîtrise ou un doctorat en informatique ou en gestion sera nécessaire. 

En plus de ces diplômes, il sera souvent demandé d’avoir au moins trois ans d’expérience sur le marché du travail et de maîtriser les outils d’analyse de données et de modélisation. Le salaire médiant d’un analyste d’affaires peut être compris entre 35.000 et 75.000 euros par an.

analyste d'affaires données

En 2003, alors que la discipline commence à prendre de l’ampleur, 28 membres fondateurs issus de 21 entreprises dans 8 pays différents ont créé l’IIBA (International Institute of Business Analysis). Il s’agit d’une association indépendante à but non lucratif servant les intérêts des analystes d’affaires. Leurs objectifs sont de développer des standards internationaux pour la pratique et la certification de l’analyste d’affaires, défendre la reconnaissance des analystes d’affaires certifiés, faire passer les certifications ou encore fournir des outils de communication pour que les analystes d’affaires puissent échanger. En 2006, l’IIBA inaugurait la première certification professionnelle en analyse d’affaires : le Certified Business Analysis Professionnal (CBAP).

À ce jour, le métier d’analyste d’affaires est en majorité développé dans le secteur de la finance. Exerçant à métier “à la mode”, un analyste d’affaires devient de plus en plus indispensable. En effet, ce métier ne cessera de changer en même temps que l’évolution des technologies de l’information. Une chose est sûre, c’est un nouveau métier qui n’est pas prêt de disparaître.