Apple données collectées

Apple dévoile les données collectées par les applications et incite à en tenir compte

Afin de permettre aux utilisateurs de mieux appréhender les informations relatives à la confidentialité, Apple a diffusé des explications et des illustrations concernant les données collectées. Il est désormais possible de vérifier dans l’App Store afin de savoir quelles données sont collectées par les applications.

Dès le début de l’année 2021, l’App Store oblige les développeurs à divulguer les données que leurs applications collectent sur les utilisateurs. En effet, les informations personnelles ont une valeur inestimable, il est donc primordial de prendre en compte les données qui sont collectées par les applications et ce qu’elles en font.

Apple : quel type de données seront collectées par les applications ?

Pour venir en aide aux utilisateurs, Apple a fait le point sur les principaux types de données collectées par les applications. Parmi celles-ci, le géant de la technologie a notamment évoqué les données sensibles. Ces dernières bénéficient d’une protection sévère de la part de nombreux organismes comme le CNIL et leur usage est strictement interdit. Ce sont des détails qui dévoilent des renseignements confidentiels.

Apple indique que les données sensibles sont, entre autres, les appartenances raciales, l’orientation sexuelle, la grossesse, les croyances religieuses, ainsi que les données génétiques ou biométriques. Les renseignements concernant la santé et le casier judiciaire sont aussi considérés comme des données sensibles.

En outre, les informations financières telles que le mode de paiement ou le numéro de compte bancaire représentent des données hautement personnelles. Au-delà de la localisation et des informations bancaires, les autorités européennes estiment que toutes données liées aux communications électroniques sont classées dans cette catégorie.

Les données personnelles, quant à elles, sont celles qui permettent d’identifier un individu. Les données sensibles et hautement personnelles susmentionnées entrent dans cette catégorie, mais il en existe d’autres dans la liste. Par exemple, les coordonnées telles que le nom, le prénom et l’adresse électronique en font partie.

À quoi vont servir les données ?

Dans son explication, Apple a précisé ce que les applications peuvent faire de ces données collectées. En fait, plusieurs motifs poussent les studios de développement à rassembler des renseignements concernant les utilisateurs.

Si la plupart sont de nature strictement technique et visent à optimiser le service offert, d’autres sont pour des actes de contribution personnelle. À titre d’exemple, cela peut être pour le traitement des données dans le but de faire progresser les avancées technologiques ou scientifiques.

Cependant, la raison principale est bien entendu pour des stratégies commerciales. En général, les données à caractère personnel utilisées par les applications permettent de diffuser des publicités visées directement aux utilisateurs. Ces publicités sont lancées par des sociétés d’annonce commerciales ou par la société à l’origine de l’application.

Par ailleurs, ces différentes données sont exploitées pour établir et identifier les profils des utilisateurs. Dans ce processus d’identification, les informations sont transmises aux annonceurs qui les utilisent afin d’affiner les publicités qu’ils diffusent. Toutes les applications gratuites contribuent à la collecte de données afin de compenser leur libre utilisation.

Ainsi, Facebook prétend collecter le numéro de téléphone des utilisateurs pour garantir l’accès au compte. Pourtant, cela permet d’identifier qui possède ou non l’application Facebook afin de les cibler et chercher à identifier les raisons de leur absence sur le réseau social.