australie cyberattaques

L’Australie victime d’une cyberattaque massive lancée par un autre pays

L’Australie est actuellement prise pour cible par des cyberattaques sophistiquées qui touchent aussi bien les institutions publiques que les entreprises privées du pays. Ces assauts sont menés par un pays rival, mais le gouvernement refuse de révéler lequel…

L’heure est grave, du côté de Sydney. Le Premier ministre australien, Scott Morrison, annonce que le pays est pris pour cible par ” une campagne de cyberattaques sophistiquées “ orchestrée par un gouvernement étranger.

Ces offensives seraient menées depuis plusieurs mois, et auraient depuis peu gagné en fréquence et en intensité. De nombreux secteurs sont touchés, dont les industries, le gouvernement, les organisations politiques, les fournisseurs de services essentiels et les opérateurs d’infrastructures critiques. Les institutions et les entreprises sont appelées à se protéger.

Achetez des leads sur la marketplace I.T

Toujours selon le Premier ministre, qui a organisé un briefing pour les médias ce 19 juin 2020, il est évident que ces cyberattaques sont orchestrées par un pays rival. Pour cause, l’ampleur des opérations et la nature des cibles ne laissent aucune place au doute.

L’Australie refuse de révéler quel pays rival orchestre les cyberattaques

L’homme d’État ajoute qu’il est difficile de connaître les motivations de ces hackers. Il n’a pas précisé le type de cyberattaques dont il est question, mais précise qu’aucune fuite de données personnelles n’est à déplorer et qu’un grand nombre de ces attaques ont échoué.

Pour l’heure, l’Australie refuse de révéler quel pays est responsable de ces assauts répétés. IL est toutefois fort probable qu’il s’agisse de la Chine.

Rappelons qu’en mars 2020, Reuters révélait que l’Australie avait identifié la Chine comme responsable du piratage de son parlement. La superpuissance asiatique avait toutefois nié toute responsabilité.

Par ailleurs, les relations entre les deux pays sont actuellement très tendues depuis que l’Australie a réclamé une enquête internationale sur les origines du COVID-19 et la gestion du début de cette crise mondiale par la Chine…