montre connectée

Cette étude va vous dégouter de votre montre connectée

Un outil efficace, mais qui mettrait la santé des utilisateurs en danger. Votre montre connectée pourrait abriter différents types d’agents pathogènes.

La montre connectée est devenue un incontournable pour les sportifs. Cette merveille de la haute technologie permet de surveiller sa progression. Elle peut mesurer la fréquence cardiaque, la qualité du sommeil, et les calories brûlées. Les passionnées de la high-tech sont aussi attirées par les montres connectées. Cependant, certains chercheurs ont montré que ces outils seraient dangereux pour la santé.

L’envers du décor de la montre connectée

Une étude a été réalisée aux États-Unis. Des chercheurs de la Florida Atlantic University ont analysé plusieurs montres connectées. Afin d’avoir une précision optimale, ils ont privilégié les gadgets déjà portés. Les bracelets ont été étudiés, car ces parties sont en contact permanent avec la peau.

Les montres en caoutchouc et en plastique sont les plus dangereuses, selon les résultats de cette recherche. Plus de 95 % contiennent des microbes. Certains ne causent pas de maladies. Mais la majorité peut infecter les plus vulnérables.

Des staphylocoques ont été mis en évidence dans ces colonies. Certaines espèces sont très nocives, surtout si la peau n’est plus intacte. En cas de blessure, ces microbes peuvent provoquer une surinfection, voire une septicémie. 

Les Escherichia coli sont aussi des bactéries dangereuses pour la santé. Elles peuvent entraîner des infections variées, dans plusieurs organes.

Par ailleurs, les propriétaires des montres en or ou en argent sont épargnés. Ces matériaux ne sont pas favorables à la prolifération des bactéries.

Cependant, une bonne hygiène, et un système immunitaire compétent peuvent lutter contre ce fléau. De plus, la majorité des bactéries disposent de traitements efficaces en cas d’infection. Toutefois, la prévention reste toujours la clé.

Les profils à risque

Selon cette même étude, les sportifs sont les plus susceptibles d’être infectés par les microbes sur une montre connectée. Cette situation s’explique par l’ouverture des pores lors de la sudation. Les agents pathogènes peuvent y pénétrer et coloniser ces zones. Cependant, les risques sont minimes.

Le contact avec d’autres personnes favorise l’infection. Ici, les sportifs sont encore concernés, surtout dans les salles de sports. Toutefois, les personnes qui échangent leur montre sont aussi à risque.

Par ailleurs, il n’y a pas de différence entre l’incidence d’infection chez les femmes ou chez les hommes.

Comment lutter contre les microbes sur ma montre connectée ?

Le propriétaire doit être à cheval sur le nettoyage de sa montre connectée. L’alcool 70° est la plus facile à trouver. Prenez une compresse et quelques gouttes d’alcool. Frottez votre montre. Laissez ensuite sécher à l’air libre. Il existe plusieurs alternatives, comme le spray désinfectant, et le vinaigre de cidre.

Quant à la fréquence, un nettoyage après une séance de sport est conseillé. Mais si vous ne pratiquez pas d’exercice physique, vous pourrez entretenir votre gadget 3 à 4 fois par semaine.

Vous pourrez aussi améliorer votre alimentation, en ajustant votre régime. Privilégiez les légumes et les fruits frais. Ces derniers renforcent le système immunitaire. Votre corps pourra alors lutter efficacement contre les bactéries. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *