tadata cnil ok

Monétisation des données personnelles : la CNIL laisse TaData tranquille

TaData annonce que la CNIL a clôturé sa procédure contre l’application TaData qui propose aux jeunes de 15 – 25 ans de partager leurs données personnelles contre rémunération ou bon d’achat. Aucune sanction ni mise en demeure n’a été prononcée. L’application est déclarée en conformité.

Une procédure lancée en février

Suite au lancement de l’application TaData, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a engagé une procédure pour dénoncer les pratiques de ce site qui propose d’échanger les données personnelles des étudiants contre de l’argent. Cette procédure fait suite au signalement de l’association de défense des internautes Internet Society France, et l’a clôturée dans le courant de l’été, selon un communiqué de TaData.

Concrètement, l’application qui s’adresse aux 15 – 25 ans demandent aux utilisateurs de remplir des formulaires sur leurs habitudes de consommation. Ils s’engagent ensuite à céder ces informations à des annonceurs contre une rémunération ou des bons d’achat.

Internet Society France opposée à la monétisation des données

Internet Society France qui se fixe comme objectif de protéger les internautes, a de suite signalé le site. Ce dernier ne respecterait pas les RGPD (le Règlement européen sur les données personnelles). La question du consentement est particulièrement soulignée par l’association qui considère que des améliorations au bénéfice des utilisateurs doivent être mises en place.

Internet Society France déclare : « On reste totalement opposé à la monétisation des données. On considère que ce sont des choses qui font partie de vous, qui ont un côté inaliénable. Les vendre est susceptible de créer une dissymétrie sur le marché où les personnes en situation de précarité vont être obligées de vendre leurs données tandis que les plus riches auront une meilleure protection de leur vie privée ».

Réaction et décision de la CNIL

La société TaData déclare que la CNIL a étudié son site à tous les niveaux : le modèle, la plateforme, le processus d’inscription, etc. Après une enquête pendant laquelle les activités de TaData ont été gelées, le gendarme des données annonce que le site est en conformité juridique et informatique.

La CNIL a donc clôturé la procédure. Aucune sanction n’a été prise. La CNIL n’a pas non plus annoncé une mise en demeure. TaData a donc le feu vert pour poursuivre son activité. Le site lance aujourd’hui une campagne de communication visant 30.000 à 50.000 inscrits en France dès la première année. Internet Society France déclare pour sa part conseille vivement aux jeunes d’être extrêmement vigilants par rapport à ce qu’ils acceptent, consentent et donnent.