déchets plastiques

CSIRO : IA, Machine Learning et capteurs pour éliminer les déchets plastiques

L’Organisation de recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO) a annoncé des partenariats avec Microsoft, le conseil municipal de Hobart et Chemistry Australia pour résoudre et tenter de résoudre le problème des déchets plastiques en Australie.

Développer de nouvelles solutions intelligentes

Dans le cadre de sa mission sur les plastiques, le CSIRO travaillera avec ses partenaires pour développer de nouvelles solutions utilisant l’intelligence artificielle (IA), l’apprentissage automatique (ML) et des capteurs de caméra pour la détection des plastiques et la surveillance des déchets dans les cours d’eau. L’objectif serait d’appliquer la technologie à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement en plastique pour éliminer les déchets qui se retrouvent dans l’environnement.

Les recherches de CSIRO aident à comprendre l’étendue de la pollution plastique en Australie et dans le monde, et comment la réduire. Repenser les emballages en plastique n’est qu’un moyen de réduire les déchets, grâce à une meilleure conception, des matériaux et une logistique améliorés. Il faudrait aussi transformer le mode de fabrication et de recyclage des plastiques en créant de nouveaux produits et une valeur accrue pour les plastiques.

Les partenaires technologiques

L’agence scientifique nationale travaille avec Microsoft pour utiliser le ML et appliquer des technologies de capteurs de caméras aux pièges à déchets. Ces derniers sont couramment utilisés pour empêcher les déchets de s’écouler dans les égouts pluviaux. Les capteurs vont collecter des données qui peuvent aider à détecter et à classer les déchets trouvés dans les cours d’eau. La reconnaissance d’image de Microsoft AI soutient l’identification de la pollution plastique.

En utilisant l’IA pour accélérer la détection et la classification des déchets dans les cours d’eau, CSIRO peut réagir plus facilement, plus rapidement par rapport aux processus manuels. Dans le même temps, le CSIRO travaille avec le conseil municipal de Hobart pour développer un réseau de capteurs autonomes. Cela permet de fournir des rapports en temps réel sur la quantité de déchets capturés dans les égouts pluviaux. Des travaux seront également entrepris avec Chemistry Australia pour aider les Australiens à comprendre comment utiliser, réutiliser et recycler de manière durable les produits en plastique.

Pin It on Pinterest