cyber-tempete davos 2023

« Cyber-Tempête » : après le Covid, Davos prédit la future crise mondiale

Le forum de Davos 2023 prend place du 16 au 20 janvier 2023 dans les Alpes suisses. Dans le cadre de cet évènement, les experts du World Economic Forum alertent sur la prochaine crise mondiale à venir : une « Cyber-Tempête ».

Chaque année, le Forum Économique Mondial se réunit à Davos, en Suisse, pour anticiper les enjeux à venir pour la planète. Pour 2023, alors que l’instabilité économique et géopolitique est à son comble, les experts prédisent une crise de la cybersécurité.

Selon eux, de nouvelles menaces vont apparaître et les cyberattaques seront de plus en plus sophistiquées. D’après Sadie Creese, professeur de cybersécurité à l’Université d’Oxford, « une cyber tempête se prépare, et il est très difficile d’anticiper à quel point elle sera terrible ».

Une menace mondiale

Déjà à l’heure actuelle, les cyberattaques telles que le phishing et les ransomwares sont en plein essor. Selon Cloudflare, le nombre d’attaques DDoS a augmenté de 79% au cours en un an.

Le CEO de Cloudflare, Matthew Prince, présent à Davos, souligne qu’il y a eu « un énorme volume d’insécurité autour du monde » et craint que « 2023 soit une année chargée en termes de cyberattaques ».

Une autre crainte est que des gouvernements soutiennent les hackers ou s’impliquent directement dans les attaques. Ceci concerne notamment la Russie ou la Corée du Nord.

D’après Jürgen Stock, secrétaire général d’Interpol, « c’est une menace mondiale, nécessitant une réponse mondiale et une action amplifiée et coordonnée ». Il estime que « la clé pour gagner la bataille contre le cybercrime est de travailler ensemble et d’en faire une priorité géopolitique ».

Le WEF publie son Global Security Outlook

Parallèlement au rassemblement annuel de 2023, le Forum Économique Mondial vient de publier son rapport Global Security Outlook. L’étude révèle que les dirigeants d’entreprise sont beaucoup plus avertis des menaces cyber que l’année prochaine, avec 91% des interrogés convaincus qu’un événement catastrophique est probable au cours des deux prochaines années.

Cependant, les organisations peinent toujours à faire face aux défis de cybersécurité. Le nombre de cibles des cyberattaques continue aussi de croître. Désormais, il ne s’agit plus seulement des agences gouvernementales et des grandes entreprises, mais de toute organisation détenant des données personnelles.

Selon Creese, il faut accepter que « la sécurité à 100% n’existe pas » et il faut se focaliser sur la résilience face à l’insécurité. En outre, à l’heure où de plus en plus de produits sont connectés à internet, le grand public doit également prendre conscience des dangers cyber en 2023.

world economic forum interpol

Les cyber-défenses se renforcent

Fort heureusement, parallèlement à l’expansion des menaces, les cyber défenses se renforcent aussi. De façon notable, l’approche « Zero Trust » est de plus en plus adoptée. Elle permet de s’assurer que tous les utilisateurs soient authentifiés sur le réseau d’une organisation, en partant du principe qu’on ne peut faire confiance à personne…

Selon Mattew Prince, « il est très important pour nous de construire la cybersécurité dans le réseau lui-même. Au lieu que votre machine à café ait besoin d’être sécurisée, nous voulons que le réseau auquel est connectée votre maison soit sécurisé dès le départ ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest