Accueil > Analytics > Data Analytics > Démocratie participative – 7 outils Big Data pour renforcer le pouvoir des citoyens
démocratie participative big data

Démocratie participative – 7 outils Big Data pour renforcer le pouvoir des citoyens

À l’origine, la démocratie est un régime politique dans lequel le pouvoir est détenu par le peuple. Malheureusement, compte tenu des difficultés à mettre en place un tel système dans la pratique, la démocratie passe aujourd’hui par l’intermédiaire de représentants désignés lors d’élection au suffrage universel. En conséquence, les citoyens ne détiennent pas réellement le pouvoir, et se contentent de choisir à qui le déléguer. Grâce à internet et au Big Data, toutefois, il est désormais technique possible de laisser le peuple choisir directement les lois et la direction que doit emprunter la société. Découvrez notre sélection des 10 meilleurs outils Big Data de démocratie participative.

Stig, une application de démocratie participative pour développer des idées politiques

L’application mobile de démocratie participative Stig permet aux utilisateurs de proposer des idées politiques. Les autres utilisateurs peuvent ensuite voter pour ou contre ces idées, et les améliorer en proposant des amendements. En fonction du succès d’une idée auprès des utilisateurs, une note lui est attribuée. Un classement des idées est ensuite établi. Ainsi, Stig permet de représenter la volonté générale en temps réel, à l’échelle locale et nationale.

Les utilisateurs peuvent naviguer parmi les idées proposant en utilisant le système de filtres et de catégories, et suivre des citoyens ou des idées pour recevoir des notifications en cas d’activité. Lorsqu’un utilisateur propose une idée, il peut choisir de la diffuser à l’échelle locale ou nationale. Les utilisateurs qui votent peuvent quant à eux choisir de dévoiler leur identité ou de rester anonymes.

Pour l’heure, Stig est davantage une initiative symbolique, une plateforme d’échange d’idées. À l’échelle locale, il suffit toutefois qu’un maire décide d’utiliser cette application pour permettre aux citoyens de choisir la direction à emprunter. Dans un futur proche, peut-être qu’un système comme Stig pourrait être utilisé à l’échelle nationale par un ministère ou même, soyons fous, par le Président.

En attendant, dans le cadre des élections présidentielles de 2017, Stig propose de voter pour ou contre les idées de chaque candidat afin de découvrir quel programme correspond le plus à vos propres idées politiques. Une solution pertinente pour vous aider à choisir pour qui voter ce dimanche 23 avril, si vous hésitez encore.

DemocracyOS, une plateforme open source de démocratie participative

La plateforme open source DemocracyOS vise à favoriser la participation de tous les citoyens aux décisions politiques. Elle cherche à rassembler les mouvements, institutions, startups, et autres associations impliquées dans le développement de la démocratie participative et de la civic-tech.

Depuis l’application mobile, les utilisateurs peuvent créer une démocratie locale en quelques minutes. Ils peuvent ensuite publier les sujets à débattre, et se lancer dans le débat tandis que la plateforme filtre automatiquement les arguments les plus intéressants. Enfin, il est possible de fixer des échéances pour inciter tous les participants à voter.

DemocracyOS est notamment utilisée par la ville de Nanterre, et par la mairie de Paris. Elle ne se limite pas au cadre politique, mais s’adresse à toutes les collectivités, organisations, et associations. En tant que plateforme open source, DemocracyOS offre à tous l’opportunité d’apporter des améliorations en tout genre.

Neocity, une application de démocratie participative pour faciliter la communication des administrations

Destinée aux administrations municipales, l’application Neocity permet aux villes de communiquer efficacement avec les citoyens. Par le biais de cette application, les administrés peuvent par exemple consulter l’actualité locale, le menu des cantines, les horaires des transports ou recevoir des informations sur les travaux en cours. Elle permet également aux citoyens de signaler très facilement un problème, et donc de prendre part directement à l’amélioration des conditions de vie dans la ville.

L’application peut être aisément personnalisée aux couleurs de la ville, et reprendre son logo ou son blason tout en restant responsive et adaptée à iOS ou Android. En fonction des actualités municipales, Neocity est automatiquement mise à jour. Cette application développée et hébergée en France met l’accent sur les performances, la sécurité et le design.

Intuitive et peu coûteuse, Neocity est déjà utilisée par plusieurs villes dont Nogent-sur-Marne, Sens, Nemours, Carrières-sous-Poissy, Franconville, Groslay, Montmorency, Méry-sur-Oise, Coignières ou Nozay. Cette application se s’inscrit pas seulement dans le domaine de la démocratie participative, mais aussi dans celui de la Smart City.

Loomio, un outil de démocratie participative pour aider à trouver un consensus

Loomio est un outil open source permettant à des groupes de prendre des décisions ensemble. Plutôt qu’un système de vote basé sur la majorité, l’outil propose une solution de développement de consensus. Les groupes peuvent discuter d’un sujet, se mettre d’accord autour d’une proposition, et parvenir à un accord prêt à être mis en place.

Des citoyens commencent à discuter d’un sujet, puis invitent d’autres personnes et commencent la conversation. Au fur et à mesure, n’importe qui peut faire une proposition pour laquelle il est possible de voter après discussion. Les utilisateurs peuvent voter et changer leur vote à tout moment. Si une proposition fédère la majorité, une décision peut être prise. Dans le cas contraire, une autre proposition peut être formulée, discutée et soumise au vote.

Democracy 2.1, un outil de démocratie participative proposant un système de vote original

L’outil Democracy 2.1 permet aux utilisateurs de soumettre des idées afin de lancer le débat. Par la suite il est possible de voter pour les idées. La plateforme se distingue par un système de vote original : les usagers peuvent attribuer quatre votes « plus » et deux votes « moins ».

Delib, un outil de démocratie participative pour développer des idées exploitables

Le service DeLib Dialogue App vise à produire des idées exploitables par le biais de discussions en ligne structurées. Les participants suggèrent des idées, qui sont ensuite raffinées par l’intermédiaire de commentaires et de discussions. Les idées sont ensuite notées afin d’établir un classement. Les idées au sommet du classement reflètent les priorités des utilisateurs et traduisent la volonté générale.

L’outil propose également un simulateur de budget. Au total, plus de 60 milliards de livres de budget ont été consultés via ce simulateur, plus de 700 000 idées ont été discutées dans l’application Dialogue, et plus de 250 organisations gouvernementales s’en remettent à ces outils dans le monde.

Crowdcrafting, un outil de démocratie participative pour la science

Le service web Crowdcrafting propose à des volontaires de contribuer à des projets scientifiques développés par des citoyens, des professionnels ou des institutions qui ont besoin d’aide pour résoudre des problèmes, analyser des données ou compléter des tâches difficiles grâce à l’intelligence humaine. Cette plateforme open source est également open-science, ce qui signifie que tout le monde peut accéder aux résultats des recherches. Cette plateforme ne s’inscrit pas directement dans le domaine de la démocratie participative, mais fait bel et bien partie de la civic-tech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend