disney reconnaissance faciale parc

Disney teste la reconnaissance faciale dans ses parcs d’attraction

Disney teste actuellement la reconnaissance faciale à l’entrée de ses parcs d’attractions. Le but est de permettre aux visiteurs d’éviter les files d’attente interminables, et de limiter le contact à l’heure du COVID-19. Faut-il s’inquiéter ?

Malgré ses risques et ses dangers, la technologie controversée de reconnaissance faciale risque d’être de plus en plus utilisée au fil des années à venir. Hier, l’aéroport d’Orly annonçait par exemple sa mise en place sur le vol vers le Maroc de la compagnie Transavia.

Un autre exemple est celui de Disney. Le géant américain du divertissement annonce mettre en place un système de reconnaissance faciale à l’entrée de ses parcs d’attractions. L’objectif ? Limiter le contact durant la pandémie de coronavirus.

Dans un premier temps ce système sera déployé et testé au parc Magic Kingdom situé à Orlando, en Floride. L’expérience sera menée jusqu’au 23 avril 2021. Les visiteurs auront l’option d’utiliser ce système pour éviter la file d’attente à l’entrée du parc. Pour les mineurs, une autorisation parentale sera nécessaire.

Une ” file de test ” sera mise en place pour les personnes souhaitant expérimenter ce système. Elles devront retirer leurs chapeaux et leurs lunettes, mais garder leurs masques. Il suffira ensuite de scanner son bracelet MagicBand ou son ticket et de regarder la caméra.

Le portrait du visiteur est capturé par la caméra, et associé à un identifiant unique également lié au ticket d’entrée. Toutes ces données seront supprimées dans un délai de 30 jours après la fin du test, et ne seront pas partagées avec des tiers.

Les parcs américains de Disney ont fermé en mars 2020 suite à l’émergence du coronavirus. Le parc Walt Disney World de Floride a ouvert à nouveau en juillet 2020, avec une capacité d’accueil réduite et de nombreuses mesures sanitaires comme le port du masque obligatoire, les vérifications de température et le respect de la distanciation.

Les parcs situés en Californie devraient à nouveau ouvrir à compter du 30 avril 2021, et servent actuellement de centres de vaccination. En France, rappelons que le parc Disneyland Paris est actuellement fermé jusqu’à nouvel ordre à cause de la crise sanitaire.

Reconnaissance faciale à Disney : tous fliqués par Mickey ?

Toujours à l’avant-garde technologique, ce n’est pas la première fois que Disney expérimente la reconnaissance faciale. Ses chercheurs ont récemment développé une plateforme de Machine Learning intitulée ” Content Genome “ (le génome du contenu).

Elle a pour but d’automatiser l’archivage numérique des films produits par la firme. La reconnaissance faciale permet au système de détecter et de reconnaître automatiquement les visages humains. Dans le futur, elle pourrait être utilisée par les animateurs Disney pour retrouver des séquences spécifiques pour s’en servir comme référence sur de nouveaux projets.

La reconnaissance faciale offre de nombreuses possibilités. En l’occurrence, Disney l’utilise pour fluidifier les files d’attente de ses parcs réputées pour leur longueur et pour assister les animateurs dans leur travail.

Toutefois, cette technologie présente aussi des risques potentiels. L’intelligence artificielle sur laquelle elle repose est souvent biaisée, et ses performances sont nettement inférieures sur les femmes ou les personnes de couleur que sur les hommes blancs. Ceci peut entraîner des problèmes de discrimination.

En outre, la confidentialité est menacée. En France, le ministère de l’intérieur a annoncé le déploiement massifs de drones munis de caméras, parfois même capables de voir à travers les murs. Si ces caméras sont en mesure de nous reconnaître partout, à tout moment, grâce à la reconnaissance faciale, nous pourrons dire adieu au concept de vie privée