Des données top secret de l’OTAN en fuite ?
Weapon for War - 3D Rendering

Des données top secret de l’OTAN en fuite ?

L’OTAN enquête actuellement sur une attaque présumée de MBDA, le leader européen dans la conception de missiles. Il évalue l’impact de la violation qui a vu des documents militaires classifiés, y compris des conceptions d’armes, divulgués en ligne. Et dans le lot, il y aurait des dossiers secrets lui appartenant.

Des données militaires de l’OTAN en vente sur le Dark Web ?

Le 30 juillet dernier, des hackers qui affirment agir au nom d’un gang baptisé Adrastea, déclarent avoir piraté la société d’armement MBDA. Avec des échantillons de données à l’appui, le communiqué publié sur le Dark Web annonce la vente de 60 Go de données appartenant à la cible

Les hackers évoquent des acheteurs potentiels pour ce fichier qui contient des informations confidentielles sur l’entreprise. Ils disent avoir exploité une vulnérabilité critique de la sécurité de MBDA. Ils auraient accédé au système cible via un lecteur externe de la filiale italienne de l’entreprise.

Les données volées seraient liées à une série de projets militaires et d’activités commerciales de MBDA dans l’intérêt du ministère de la Défense de l’Union européenne. Cela inclut des documents de conception des systèmes de missiles de défense aérienne et de protection côtière. 

Les hackers ont partagé 50 Mo d’échantillons des données qui, selon eux, proviendraient de MBDA. Parmi les trésors figuraient des documents intitulés « NATO Confidential » , « NATO Restricted », « Unclassified Controlled Information » et « NATO Secret ».

Un piratage présumé nié par MBDA

Dans un communiqué, MBDA déclare que cette violation de données s’est produite il y a plusieurs semaines. L’origine des données a par ailleurs été établie. Elles ont été acquises à partir d’un disque dur externe . Mais aucun piratage des réseaux sécurisés de l’entreprise n’a eu lieu. Les données volées ne sont ni classifiées ni sensibles.

MBDA a également ajouté qu’aucun des fichiers classifiés ne lui appartenait. Ainsi, l’enquête est actuellement centrée sur l’un des fournisseurs de l’entreprise. L’OTAN qui fait partie des clients de MBDA dit mener l’enquête sur ce piratage présumé.

MBDA réitère ses affirmations. L’entreprise soutient que les pirates répandent des rumeurs dans le but de faire chanter l’organisation. Mais elle refuse catégoriquement de céder aux demandes de rançon des pirates. Raison pour laquelle les hackers ont diffusé cette annonce de vente des supposées données volées.

L’OTAN continue ses investigations. L’organisation précise qu’aucun de ses réseaux n’a été compromis. Elle déclare également avoir mis en place toutes les mesures nécessaires à la sécurité de ses réseaux. MBDA pour sa part auraient déjà engagé des poursuites judiciaires contre le maître-chanteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest