Accueil > Sécurité > FamilyTreeDNA : une entreprise de tests ADN livre ses données au FBI
familytreedna fbi

FamilyTreeDNA : une entreprise de tests ADN livre ses données au FBI

L’entreprise américaine de tests ADN FamilyTreeDNA est accusée d’avoir ouvert l’accès à sa base de données au FBI. Le chef d’entreprise s’est justifié en affirmant vouloir  » permettre à ses clients d’aider à arrêter des criminels « …

Les entreprises de tests ADN comme 23andMe ou Ancestry rencontrent un franc succès, particulièrement aux Etats-Unis. Ces sociétés proposent aux particuliers de fournir un échantillon d’ADN afin de l’analyser et de reconstituer leurs arbres généalogiques. L’occasion de découvrir ses lointaines origines et l’identité de ces ancêtres.

Cependant, par le passé, plusieurs experts ont exprimé leur inquiétude quant au manque de protection dont font l’objet les données confidentielles confiées aux entreprises de tests ADN. Les spécialistes craignent notamment qu’un hacker parvienne à accéder aux bases de données où sont stockées les données génétiques afin de s’en emparer.

Ironiquement, il n’y aura même pas eu besoin de l’intervention d’un hacker pour que la confidentialité des clients de FamilyTreeDNA soit malmenée. Après 23andMe et son partenariat avec un groupe pharmaceutique, c’est au tour de cette entreprise américaine de subir un  » bad buzz « . En effet, le site BuzzFeed a récemment révélé qu’elle a conclu un accord avec le FBI.

FamilyTreeDNA a ouvert l’accès à sa base de données au FBI

Dans le cadre de ce partenariat, le FBI dispose d’un accès total à la base de données de FamilyTreeDNA. Le service fédéral est autorisé à créer librement des profils afin de soumettre des échantillons d’ADN collectés sur des scènes de crime. Ces échantillons sont ensuite analysés par FamilyTreeDNA pour tenter de déterminer l’identité du criminel ou de ses proches.

Le président et fondateur de FamilyTreeDNA, Bennett Greenspan, n’a manifestement pas été embarrassé par cette révélation. Selon lui, même s’il  » ne ferait jamais rien qui puisse trahir la confiance de ses clients « ,  » il estimait important de leur permettre d’aider à arrêter des criminels « .

Ainsi, le chef d’entreprise a jugé bon de choisir, à leur place et sans les prévenir, si ses clients souhaitaient fournir leurs données génétiques pour aider le FBI à combattre le crime. On peut dire que Bennett Greenspan a de la chance de ne pas vivre dans l’Union européenne, car il est peu probable que cette initiative soit conforme au RGPD

Malgré tout, suite aux révélations de Buzzfeed, il est désormais possible de désactiver  » l’option  » autorisant le partage de données avec le FBI. Toutefois, les utilisateurs qui prennent cette décision deviendront également invisibles pour tous les autres utilisateurs. Il ne sera donc plus possible de trouver des origines communes avec les autres utilisateurs, alors qu’il s’agit du principal intérêt de la plateforme par rapport à ses concurrents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend