Comment l’adoption de l’IA booste-t-elle la croissance du cloud ?

Les dépenses des entreprises en matière de technologie cloud ont augmenté de 5 milliards de dollars en seulement un trimestre. Certes, de nombreux paramètres peuvent expliquer cette hausse. Néanmoins, ce progrès est rattaché à l’adoption de l’IA. Celle-ci impacte inévitablement les budgets informatiques d’une société.

Partout dans le monde, ces deux dernières années ont été marquées par une plus grande utilisation de l’IA au sein des entreprises. Pour beaucoup, l’intelligence artificielle est une voie incontournable dans leur projet de transformation numérique. Certaines entreprises sont ainsi prêtes à cotiser entre 500 000 et 5 millions de dollars pour atteindre cet objectif. D’après IDC, les investissements dans les systèmes d’IA se chiffrent à 37,5 milliards de dollars en 2019 contre 50 milliards en 2020. L’organisme estime que ce chiffre devrait au moins doubler d’ici 2024.

Le cloud intervient dans la transition digitale d’une entreprise

Le cloud a nécessairement sa place dans un projet de transition numérique. En effet, il permet « la formation de l’IA et les performances d’inférence ». Son coût est correct et pourtant, il n’en est pas moins une solution efficace pour faire face aux attaques extérieures. On notera également que peu d’entreprises possèdent une infrastructure ou même assez d’expertise pour concevoir une application d’IA.

A part les data centers, seule une infrastructure de cloud public est habilitée à stocker une quantité massive de données. Cependant, même pour les organismes qui dépendent des data centers privés, augmenter le matériel n’est pas une option. Bref, ce duo cloud et données serait à l’origine d’un « niveau supérieur de calcul, de puissance et de flexibilité » chez les entreprises.

Comment le cloud arrive-t-il à alimenter la demande en IA ?

A ce jour, le cloud fournit des services et outils IA à prix réduits. Ces derniers visent à faciliter « le développement, le test, l’amélioration et l’exploitation des systèmes d’IA ». Dans la liste, on retrouve les API qui servent à automatiser l’analyse de texte et la reconnaissance vocale. On observe, par la même occasion, du matériel pour Machine Learning et autres systèmes de modélisation qui influencent positivement la productivité en matière d’IA.

A titre d’exemple, Walgreens s’est servi de la plateforme Azure AI dans le déploiement de modèles de prestations de soins de santé. L’American Cancer Society a également sollicité Google pour son service cloud d’apprentissage automatique dans l’analyse automatisée d’images de tissus. Enfin, un géant de la construction navale a demandé à AWS de « développer et gérer des cargos autonomes ».

Zoom sur la complémentarité entre l’IA et le cloud

Visiblement, la fusion entre l’IA et le cloud booste l’adoption des deux. Selon Gartner, l’intelligence artificielle guidera toutes les décisions relatives à l’infrastructure informatique d’une société d’ici 2023. Tractica, un cabinet d’études de marché technologique avance même que « l’IA représentera jusqu’à 50 % du chiffre d’affaires total des services de cloud public d’ici 2025 ». Autrement dit, « un autre marché de services de cloud public s’ajoutera au marché actuel ».

Sources & crédits Source : venturebeat - Crédit :

Pin It on Pinterest