ia informatique quantique milliard usa

IA et informatique quantique : les Etats-Unis posent 1 milliard $ sur la table

Les États-Unis annoncent un investissement d’un milliard de dollars dans l’intelligence artificielle et l’informatique quantique. L’objectif ? Rester leader technologique, devant la Chine, notamment dans le domaine militaire…

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

De nombreux experts et conseillers politiques américains s’inquiètent. Pour cause, les États-Unis accusent un retard de plus en plus conséquent dans les technologies émergentes par rapport à leurs principaux rivaux tels que la Chine.

Alors que les États-Unis étaient jadis considérés comme le pays le plus avancé technologiquement, ils sont désormais à la traîne dans des domaines comme l’intelligence artificielle et l’informatique quantique.

Or, ces technologies ne sont pas uniquement utiles au développement économique. Dans les années à venir, elles pourraient représenter un nouvel enjeu en matière de sécurité nationale.

Certes, à l’heure actuelle, les États-Unis surpassent toujours la Chine en termes de budget militaire. Et la recherche en intelligence artificielle occupe une place de plus en plus importante dans ce budget. De plus, les géants de la tech américains comme Google et Microsoft demeurent les leaders mondiaux de l’IA.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Néanmoins, la Chine s’est fixé pour objectif de devenir leader mondial de l’intelligence artificielle d’ici 2030 et semble en bonne voie pour toucher au but. C’est la raison pour laquelle les États-Unis se doivent de réagir promptement pour éviter de se faire détrôner.

Aujourd’hui, le gouvernement américain annonce le financement de 12 hubs dédiés à la recherche IA et informatique quantique à hauteur d’un milliard de dollars. Chacun de ces hubs sera intégré à une agence gouvernementale.

Ils couvriront une large variété de domaines. Il s’agira par exemple d’utiliser le Machine Learning pour la science atmosphérique et océanique, ou encore d’accélérer le simulations physiques grâce aux systèmes quantiques.

Sur le milliard de dollars investi, 625 millions serviront à financer la recherche dans l’informatique quantique et seront répartis en cinq centres liés au Department of Energy (DOE). En outre, 140 millions de dollars seront investis dans sept initiatives d’intelligence artificielle. Deux de ces projets seront supervisés par le Department of Agriculture (USDA), et cinq par la National Science Foundation (NSF).

Enfin, des entreprises privées, dont IBM et Microsoft, contribuent à hauteur de 300 millions de dollars sous forme de ” dons de services technologiques “. En d’autres termes, elles fourniront l’accès à leurs ressources sur le Cloud Computing.

IA et informatique quantique : les États-Unis veulent rester devant la Chine

Pour l’administration Trump, il s’agit aussi de redorer le blason. Pendant quatre ans, les budgets dédiés à la recherche fédérale ont été largement entaillés par l’actuel gouvernement. Le financement de travaux de recherche sur des problématiques comme le changement climatique a été fortement réduit.

Toutefois, les technologies d’intelligence artificielle et d’informatique quantique sont étroitement liées au développement militaire et à la géopolitique. C’est pourquoi ces domaines semblent s’attirer les faveurs de Donald Trump, et profitent d’une hausse significative des investissements.

Selon le CTO des États-Unis, Michael Kratsios, interrogé par le Wall Street Journal, ” il est impératif que les États-Unis continuent à dominer le monde dans les domaines du quantique et de l’IA puisque le futur de la prospérité économique et de la sécurité nationale dépendent de la manière dont nous investissons, rechercherons, développons et déployons ces technologies de pointe aujourd’hui “…