Accueil > Intelligence artificielle > La guerre de l’IA est déclarée entre Chine et USA selon l’organisateur du CES
guerre ia chine usa

La guerre de l’IA est déclarée entre Chine et USA selon l’organisateur du CES

La Chine et les États-Unis sont désormais engagés dans une guerre de l’IA qui pourrait durer trente ans. Avant d’être une guerre économique et technologique, il s’agit toutefois d’une guerre idéologique… c’est l’avis de Gary Shapiro, l’organisateur du CES.

Selon Gary Shapiro, président et CEO de la Consumer Technology Association, organisateur du fameux CES de Las Vegas, les États-Unis sont désormais pris au piège dans une guerre avec la Chine autour de l’intelligence artificielle qui risque de s’étendre sur les trente prochaines années.

À ses yeux, cette bataille pour la maîtrise de l’IA est bien plus qu’un combat économique ou technologique. Il estime qu’il s’agit d’un duel entre deux systèmes politiques rivaux : l’un privilégiant un gouvernement central, le second l’individu.

Guerre de l’IA : les Etats-Unis doivent trouver l’équilibre selon Gary Shapiro

gary shapiro

Ainsi, d’après Shapiro, ” la stratégie de la Chine est excellente pour l’intelligence artificielle, mais pas pour les individus “. À l’inverse, la stratégie de l’Europe est ” bonne pour la confidentialité et l’individu, mais pas pour l’IA et l’innovation “. En effet, le CEO de la CTA avait déjà critiqué le RGPD européen comme une barrière pour l’innovation data-driven.

En revanche, il estime que les États-Unis n’ont pas encore vraiment défini leur stratégie. Il est nécessaire de ” trouver l’équilibre entre confidentialité et innovation “. À ses yeux, le gouvernement américain a le devoir de protéger les deux.

Toutefois, Shapiro considère que les citoyens doivent parfois ” délaisser leur confidentialité à des fins plus importantes “. En guise d’exemple, il cite la technologie de reconnaissance faciale qui permet d’accroître la sécurité dans les places à risques telles que les aéroports. L’organisateur du CES considère qu’il est dommage de s’y opposer. De même, la confidentialité aurait ” coûté cher en termes d’innovation ” à l’industrie de la santé.

Quoi qu’il en soit, la guerre de l’IA ne fait que commencer entre les États-Unis et la Chine. D’ici 2030, les analystes de PwC estiment que ces deux nations seront les leaders de ce secteur qui représentera 15,7 billions de dollars à l’échelle mondiale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend