L’IA imagine les milliardaires de la tech en SDF : Personne n’est à l’abri

Cet artiste indien utilise l’IA pour transformer les milliardaires de la tech en SDF. L’intelligence artificielle apporte beaucoup à l’art de la subversion.

Ils sont les puissants de ce monde, et vous vous êtes sûrement déjà demandé à quoi ils ressembleraient s’ils étaient pauvres. Gokul Pillai a fait plus qu’imaginer, cet artiste plasticien a demandé à une IA de représenter les milliardaires de la tech en SDF.

Impact de l’IA sur la création artistique

L’art et l’imagination n’ont pas de frontières. Ce qui est perçu comme impossible ou irréalisable peut prendre vie sur une toile. Avec l’émergence de l’intelligence artificielle dans la création artistique, l’humain n’a jamais paru autant inspiré.

Du plus absurde à l’impossible, tout peut désormais être représenté visuellement. Il suffit de l’imaginer et l’intelligence artificielle le réalisera – un peu comme un génie qui réalise les vœux. Partout dans le monde, cela a entraîné une vague de personnes qui s’essaient à la création artistique avec l’aide de l’IA. Ces gens partagent ensuite leurs œuvres en ligne.

En revanche, seules quelques-unes parviennent à susciter une réelle réflexion ou à être suffisamment créatives pour captiver. Cette collection de Gokul Pillai fait partie de ces œuvres qui attirent l’attention et qui poussent à réfléchir. Elle s’intitule Slumdog Millionaires et s’inspire du film de Danny Boyle, Slumdog Millionaire sorti en 2008.

Slumdog Millionaires : L’IA montre les milliardaires de la tech en SDF

Maîtriser l’art de la subversion n’est pas à la portée de tout le monde, mais le photographe de Kerala semble avoir trouvé la clé. En détournant ce qui est familier, il crée un effet de surprise. Par conséquent, l’artiste plasticien réinvente les structures mondiales existantes.

Après tout, on est habitué à voir les milliardaires de la tech vêtus de costumes très chics sur mesure, côtoyant l’élite de la société. Mais grâce à l’inspiration de Pillai, on sait désormais à quoi ressemblerait Elon Musk, s’il vivait dans un bidonville de Mumbai plutôt que d’avoir été l’héritier d’un richissime propriétaire de mine d’émeraude.

La collection propose un commentaire social unique sur la classe, la richesse et le privilège de la naissance. Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est le titre de cet album inédit. En effet, il s’agit d’une inversion de l’histoire classique du passage de la misère à la richesse telle que c’est raconté dans le célèbre film de Danny Boyle.

Une collection réalisée avec Midjourney

Rappelons que le film se déroule dans les bidonvilles indiens. L’intention de Pillai était de créer des images avec un tel décor. L’artiste avait comme plan initial d’intégrer des politiciens élégamment vêtus dans cet environnement pour créer une satire.

Au fur et à mesure de l’avancement du projet, le titre du film de Danny Boyle lui a donné l’idée de plutôt utiliser les milliardaires de la tech.

Ce sont les histoires qui captivent, insiste l’auteur de la collection. En effet, les gens ne cherchent pas nécessairement de belles images, ils désirent également une histoire intéressante.

Les gens veulent quelque chose qui les pousse à réfléchir ou qui les fasse sourire. Sortir des sentiers battus est toujours une méthode efficace pour conquérir le cœur du public, souligne le photographe de Kerala. Par ailleurs, Pillai a utilisé l’IA Midjourney pour imaginer les milliardaires de la tech en SDF.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *