ia human

L’IA est plus humaine que les humains sur les réseaux sociaux : voici pourquoi

Depuis quelques années, l’Intelligence Artificielle ne cesse d’évoluer. Une étude récente montre que les textes générés par l’IA paraissent souvent plus humains que ceux rédigés par des humains.

L’intelligence artificielle imite l’humanité de manière plus convaincante que jamais, surtout sur les réseaux sociaux. En se basant sur une analyse, l’IA semble parfois plus humaine que les véritables humains. Cette réalité, à la fois fascinante et troublante, soulève de nombreuses interrogations et préoccupations.

Les chatbots et les réseaux sociaux

De nos jours, les chatbots, comme ChatGPT d’OpenAI, donnent l’impression d’être plus humains qu’on ne le pense. En effet, l’IA apparaît plus humaine sur les réseaux sociaux que les utilisateurs réels. D’après l’étude, les utilisateurs ont du mal à distinguer les informations générées par l’IA de celles créées par des êtres humains.

Le ChatGPT, connaît un grand succès fulgurant. Il génère un dialogue convaincant basé sur les invites de l’utilisateur, se comportant comme un compagnon humain. De même, il aide avec les devoirs, suggère des plats pour le dîner, et converse avec un réalisme étonnant. Qu’il s’agisse de tâches scolaires ou de simples discussions, son réalisme surprend.

L’illusion d’IA plus humaine, des préoccupations croissantes

Néanmoins, cette humanité apparente de l’IA a également suscité des inquiétudes. Certains experts tirent la sonnette d’alarme, exprimant des craintes quant au potentiel incontrôlable de l’IA. En particulier, lorsque celle-ci est utilisée pour la désinformation. Dans un scénario sombre, cette situation pourrait déboucher sur une fin catastrophique pour la civilisation.

Ces préoccupations ont été soulevées à la lumière d’une étude menée par Federico Germani et ses collègues de l’Université de Zurich. Pour cette recherche, des participants ont été invités à distinguer entre des tweets générés par l’IA et des tweets rédigés par des humains. Surprenant mais vrai, les tweets créés par l’IA étaient souvent perçus comme étant l’œuvre d’humains. Cela était plus probable que les tweets réellement écrits par des personnes.

Les chercheurs ont également examiné des sujets propices à la désinformation, tels que la technologie 5G et la pandémie de COVID-19. Ils ont constaté que les informations erronées générées par l’IA étaient généralement plus convaincantes que celles créées par des humains.

Cette technologie pose une véritable énigme. Les participants ont eu du mal à distinguer entre les tweets générés par l’IA et ceux écrits par des humains. De plus, leur confiance en leur capacité à faire cette distinction a significativement diminué lors de l’enquête.

Quand l’IA semble plus humaine ?

Cette étude a mis en lumière l’importance de l’évaluation critique des informations reçues et de la confiance accordée aux sources fiables. Cela soulève également des questions sur l’impact potentiel de l’IA sur le monde réel. Avec l’IA de plus en plus humaine, les utilisateurs pourraient se sentir submergés par la quantité d’informations, évitant ainsi d’évaluer les tweets de manière critique.

Dans certains cas, l’IA a refusé de générer de la désinformation. Cependant, elle a parfois créé de fausses informations en répondant à des demandes spécifiques de tweets. Pour comprendre ces implications dans le monde réel, Germani recommande des études à plus grande échelle sur les plateformes de médias sociaux. Ces recherches devraient analyser comment les utilisateurs interagissent avec les informations générées par l’IA. Elles devraient également étudier comment ces interactions influencent le comportement et le respect des recommandations de santé.

La montée de l’IA plus humaine est à la fois fascinante et inquiétante. Elle nécessite une attention continue et une évaluation critique pour naviguer dans le paysage numérique actuel de manière sûre et éthique.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *