intelligence artificielle travail revenu universel smic

L’IA va créer assez de richesse pour verser un SMIC à chaque adulte, dixit OpenAI

Selon Sam Altman, co-fondateur de OpenAI, l’intelligence artificielle pourrait créer assez de richesse pour permettre de verser 13 500 dollars par an à chaque adulte aux États-Unis. À condition que le gouvernement mette en place un tel système…

Et si l’intelligence artificielle créait suffisamment de richesse pour permettre de verser l’équivalent d’un SMIC par mois à chaque adulte ? C’est ce que prédit Sam Altman, co-fondateur et président d’OpenAI.

Selon cet expert à la tête de l’une des plus grandes organisations du secteur de l’IA, chaque adulte aux États-Unis pourrait être payé 13 500 dollars par an d’ici dix ans.

Dans un billet de blog publié cette semaine, Altman explique :  » mon travail chez OpenAI me rappelle chaque jour la magnitude des changements socio-économiques qui arrivent plus vite que la plupart des gens le croient « .

Ainsi,  » le logiciel capable de penser et d’apprendre fera de plus en plus le travail que les gens font actuellement « . À ses yeux, la révolution de l’IA peut être comparée aux révolutions agricoles, industrielles et informatiques ayant marqué les dernières décennies.

Et plus encore. Toujours d’après ses prédictions,  » le progrès technologique que nous effectuerons dans les 100 prochaines années sera bien plus important que tout ce que nous avons créé depuis que nous avons contrôlé le feu pour la première fois et inventé la roue « .

L’intelligence artificielle va vous nourrir… ou vous laisser mourir de faim

D’ici cinq ans seulement, l’intelligence artificielle sera capable de lire des documents légaux et de donner des conseils médicaux. D’ici dix ans, elle pourra faire le travail à la chaîne dans les usines. Dans un délai de seulement quelques décennies, «  l’IA pourra faire presque tout, y compris de nouvelles découvertes scientifiques étendant notre conception du tout « .

Or, face à cette automatisation massive, les gouvernements doivent réagir de manière adéquate. Dans le cas contraire, la plupart des gens se retrouveront au chômage et en situation de précarité.

L’intelligence artificielle va «  créer une richesse phénoménale « … mais aussi réduire le coût du travail à néant. Les humains ne peuvent donc pas rivaliser avec les robots.

La seule solution viable est que le gouvernement collecte et redistribue les richesses générées par l’IA. La richesse proviendra directement des entreprises et des terres, et les gouvernements devront donc taxer le capital plutôt que le travail. Et ces taxes devront être distribuées aux citoyens.

OpenAI dévoile un système de taxe de l’IA et de revenu universel

Dans son billet de blog, Altman propose la création d’un American Equity Fund taxant les grandes entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse le milliard de dollars à hauteur de 2,5% de leur valeur boursière sous forme d’actions et 2,5% de la valeur de toutes leurs terres en dollars.

Tous les citoyens de plus de 18 ans pourraient ensuite recevoir un paiement sous forme de dollars et d’actions. Dans de telles circonstances, la productivité exponentielle de l’IA pourrait «  rendre la société future nettement moins divisée et permettre à chacun de participer à ses progrès « . En effet, si chacun profite directement de la croissance du pays, la société continuera d’être tirée vers le haut.

En tenant compte de la valeur totale de 50 billions de dollars des entreprises américaines et des 30 billions de dollars de terrain privé aux États-Unis, Altman calcul que chacun des 250 millions d’adultes vivant aux États-Unis pourraient recevoir 13 500 dollars par an grâce à ce système.

Si la croissance de l’intelligence artificielle accélère, ce dividende pourrait être encore plus élevé. Quoi qu’il en soit, 13 500 dollars représenteront un pouvoir d’achat largement plus élevé qu’aujourd’hui car l’IA permettra de réduire drastiquement les coûts des biens et des services. Le prix des vêtements, du logement, de l’éducation ou de la nourriture pourrait être réduit de moitié tous les deux ans.

Ainsi libérés de leurs chaînes par le revenu universel, les individus pourraient laisser l’IA se charger de produire les biens et services et consacrer leur temps libre aux personnes qu’elles aiment, à l’art et à la nature, ou au progrès social.

Comme l’explique Altman,  » les changements à venir sont inexorables. Si nous les embrassons, nous pouvons les utiliser pour créer une société plus juste, heureuse et prospère. Le futur peut être inimaginablement superbe « .

Il ne reste donc qu’à espérer que les gouvernements prennent les bonnes décisions pour tirer profit de l’intelligence artificielle. Dans le cas contraire, le rêve pourrait vite se transformer en cauchemar

Pin It on Pinterest