Accueil > Solutions Cloud > IBM > IBM Bluemix : tout savoir sur la Plateforme en tant que Service Cloud
ibm bluemix définition

IBM Bluemix : tout savoir sur la Plateforme en tant que Service Cloud

IBM Bluemix est une PaaS (plateforme en tant que service) Cloud lancée par IBM en 2014, avant d’être fusionnée avec IBM Cloud en 2017. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur Bluemix : utilité, fonctionnalités, fonctionnement, etc.

C’est en février 2014, après 18 mois de développement, que IBM lance Bluemix en version beta publique. Il s’agit d’une plateforme en tant que service (PaaS), basée sur la technologie ouverte Cloud Foundry et exécutée sur l’infrastructure IaaS SoftLayer. Elle sera disponible pour tous quelques mois plus tard, en juin 2014.

A l’époque, ce projet vise à répondre à une forte demande de la part des entreprises qui ont besoin de développer (à moindre coût) des applications ouvertes, omnicanales et proches du client. Il a aussi pour but de permettre aux utilisateurs de faire face à la multiplicité  d’appareils, de langages de programmation et de techniques de développement et d’exploitation.

IBM Bluemix : à quoi ça sert ?

Ainsi, cette plateforme permet de rapidement développer, d’exécuter, de déployer et de gérer des applications sur le Cloud par le biais de services DevOps intégrés. Elle propose une infrastructure d’application et de middleware décomposée en différents services (plus de 50 au total). Bluemix propose par ailleurs des APIs pour différents services développés par des tiers ou par la communauté.

Cette PaaS est compatible avec plusieurs langages de programmation : Java, Node.js, Go, PHP, Swift, Python, Ruby Sinatra, ou encore Ruby on Rails.  Il est aussi possible d’utiliser des buildpacks pour étendre sa compatibilité à d’autres langages comme Scala.

IBM Bluemix inclue par ailleurs le système FaaS (Fonction en tant que Service) d’IBM développé à l’aide la plateforme open source Apache OpenWhisk. Tout comme Amazon Lambda, Microsoft Azure Functions, Oracle Cloud Fn ou Google Cloud Functions, ce système permet d’appeler une fonction spécifique en réaction à un événement sans avoir besoin d’une gestion de ressource de la part du développeur.

IBM Bluemix : comment ça marche ?

ibm bluemix fonctionnement

Dans un premier temps, Bluemix déploie des containers virtuels en utilisant OpenStack pour héberger les applications déployées. Par la suite, les utilisateurs interagissent avec l’infrastructure via l’interface utilisateur basée web Bluemix.

Un outil de ligne de commande permet de déployer les applications web. Enfin, les clients peuvent utiliser des API REST/HTTP pour interagir avec les applications hébergées. Précisons que les clients peuvent être des applications mobiles, des applications hébergées de façon externe ou sur Bluemix, ou tout simplement des utilisateurs humains utilisant des navigateurs web.

IBM Bluemix fondu dans IBM Cloud

ibm cloud

En octobre 2017, IBM annonce la fusion de la marque Bluemix avec la marque IBM Cloud. Selon la firme, la raison de cette fusion est que les deux marques ont fini par ” devenir synonymes “. Désormais, IBM Cloud regroupe la PaaS Bluemix mais aussi les SaaS (logiciels en tant que service) de l’entreprise et l’intelligence artificielle Watson.

Quoi qu’il en soit, aucune fonctionnalité de Bluemix n’a été supprimée. Les utilisateurs n’ont donc pas été affectés par ce changement de nom et de logo. D’ici la fin 2018, IBM pourrait poursuivre sa conquête du marché du Cloud Computing avec le projet Genesis, ajoutant des fonctionnalités IaaS (infrastructure en tant que service) au IBM Cloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend