Accueil > Analytics > Data Analytics > Qu’est-ce qu’un infocentre informatique ? Définition
infocentre big data data warehouse base de données

Qu’est-ce qu’un infocentre informatique ? Définition

Un infocentre est un concept né dans les années 1970. Il a pris racine dans le besoin des entreprises à réaliser des reportings sur leurs activités à partir d’une base de données. Voici l’histoire, la définition, les différences avec un Data Warehouse.

Dans cet article, nous revenons sur une infrastructure qui a donné naissance au Big Data avant même la création du Data Warehousing. Ce “vieux” concept en informatique est pourtant encore utilisé par bon nombre d’entreprises qui n’ont pas encore installé de Data Warehouse. Ce concept, certains l’auront reconnu, il s’agit de l’infocentre.

Infocentre définition

Ce concept fait son apparition dès les années 1970. Un infocentre consistait à allouer la puissance de calcul d’un ordinateur central à différents terminaux passifs comme des machines à écrire ou des écrans cathodiques pour appeler directement des banques de données de production en utilisant les systèmes UNIX, VMS, MVS/TSO, VM/CMS ou encore Multics. A cette période, il utilise des outils de requêtes complexes utilisant des langages comme le BASIC, FORTRAN ou APL. Il a été mis en place pour pallier des difficultés par les analystes. Avant cette méthode, ils interrogeaient une base de données unique avec des requêtes qui pouvaient entraîner des bugs empêchant la saisie d’information sur cet outil centralisé. Il permet alors de dupliquer la base de données dont les éléments sont issus d’une application et d’effectuer d’un côté des saisies, de l’autre des analyses poussées. Toutes les informations d’une entreprise sont en revanche stockées au même endroit, souvent une baie de stockage présente sur site.z

Ce concept a suivi l’évolution des architectures informatiques. Au moment du passage à l’ère de l’ordinateur personnel. Le traitement d’un infocentre n’est plus central, mais local. Les utilisateurs accèdent à la base de données depuis un logiciel installé sur leur ordinateur de bureau. Ils peuvent ainsi effectuer des reportings sur l’activité de leur entreprise. Elles ont bénéficié d’avantages importants pour gérer leurs affaires et mener leurs stratégies. La constitution d’un concept de ce type dédié au RH est monnaie courante dans les années 1980.

Infocentre VS Data Warehouse

infocentre vs data warehouse

En revanche, un infocentre consommait énormément de ressources informatiques. Cela limitait parfois les entreprises qui intègrent souvent qu’une seule source de données, provenant d’une application professionnelle. Les conflits entre les applications connectés à un serveur en étaient pour grande partie responsable. Le coût de déploiement s’avérait important, tandis que les données n’étaient pas historicisées.

A contrario, un data Warehouse, un concept théorisé au milieu des années 1990, permet de palier une partie de ces défauts. Il s’agit dans ce concept de préparer les données historicisées et de les organiser en silo par le biais de Datamart. Ainsi chaque métier peut accéder aux données nettoyées correspondant à leurs besoins et bénéficie d’une aide à la décision. De plus, les informations traitées proviennent plus facilement de plusieurs applications. Par rapport à un infocentre, le Data Warehouse consomme moins de ressources et est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La définition du premier outil donnée par le CNRS tend à induire une confusion entre les deux concepts sommes toutes proches.

Ce schéma informatique est donc un ancêtre du Data Warehousing qui est à l’origine de l’informatique décisionnelle ou business intelligence en anglais. Il a inspiré le nom de nombreuses sociétés dont Infocentre, un intégrateur de solutions IT installé à Bourges. C’est la même chose pour Infocentre du groupe Esus, installé à Saran.

Infocentre logiciel

Ce système d’information décisionnel est encore utilisé par certaines entreprises. C’est le cas des hôpitaux et de PME qui n’ont pas besoin de Data Warehouse comme les grands groupes. Des entreprises comme CTI Santé, le groupe Esus, ou encore id Logiciel proposent encore ce type d’Infocentre sous forme logiciel ou disponible depuis le Cloud. Des institutions financés par les autorités utilisent également ce type de structure. C’est le cas du CNRS ou du Ministère de l’Education nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend