intel office

IA : Un bond en avant chez Intel avec l’achat de la start-up SigOpt !

Toujours en quête de nouveaux marchés et d’améliorer son offre, le 29 octobre 2020, Intel, la société qui vend le plus de processeurs au monde a annoncé qu’elle allait acquérir la startup d’intelligence artificielle SigOpt et son moteur destiné à optimiser l’entraînement des modèles.

L’accord devrait être conclu avant la fin de l’année, pour l’instant les termes de l’accord ne sont pas encore dévoilés.

Qu’est-ce que SigOpt ?

SigOpt, jeune entreprise californienne créée en 2014, a levé plus de 6 millions de dollars dès son lancement. Elle développe une plateforme logicielle qui est utilisée par des entreprises privées ou des groupes de recherche dans le but d’améliorer les performances de leurs intelligences artificielles.

Leur moyen d’amélioration se base sur une méthode appelée « hyperparamaters optimization ». Ces hyperparamètres sont des paramètres définis par les développeurs d’IA qui influencent la manière dont celle-ci va traiter la data qu’elle va recevoir.

Pour faire simple, pour qu’une intelligence artificielle fonctionne les développeurs doivent fixer des règles et des méthodes (les fameux hyperparamètres) dans lesquelles l’IA va pouvoir apprendre seule, répéter en boucle et s’améliorer.

Par exemple dans la vidéo ci-dessus, une intelligence artificielle très simple est présentée, les développeurs ont indiqué comme hyperparamètres que les rectangles devraient tourner légèrement à gauche ou à droite à la prochaine génération si elles touchent un mur. Et nous voyons qu’au fur et à mesure des générations, l’IA apprend toute seule et peut faire le chemin seule. Dans notre exemple, son objectif, c’est-à-dire celui de sortir du tunnel est atteint au bout de 46 générations, soit 46 séries d’échecs.

SigOpt a donc pour spécialité l’optimisation de ces hyperparamètres, pour que le nombre de générations soit le plus faible possible, il faut bien comprendre que pour les IA de grande taille, le nombre de générations peut se compter en millions, voir milliards avant que l’objectif ne soit atteint, ce qui peut durer très longtemps !

En plus de cela, souvent les développeurs mettent des hyperparamètres de façon aléatoire, SigOpt affirme que sa plateforme peut effectuer le processus beaucoup plus rapidement en utilisant une méthode statistique appelée « optimisation bayésienne ».

Pourquoi le groupe Intel a-t-il fait cet achat ?

En utilisant les capacités d’optimisation des performances de SigOpt, Intel pourrait aider les entreprises clientes exécutant des modèles d’IA sur ses puces à atteindre des vitesses de traitement plus élevées. La société a déclaré que la technologie de la start-up serait intégrée « dans les produits matériels d’intelligence artificielle d’Intel » à la suite de l’accord.

Le fabricant de puces a déclaré l’an dernier plus de 3,8 milliards de revenus rien qu’avec le marché des intelligences artificielles, cette partie de son activité globale est vouée à devenir de plus en plus importante au fil de la prochaine décennie.

Finalement, le rachat de la start-up SigOpt fait partie d’une stratégie beaucoup plus large, visant à conquérir un nouveau marché plus grand que celui des hardwares. Ce n’est pas la première start-up spécialisée dans l’IA qu’Intel acquiert et ce n’est sûrement pas la dernière. Rien que l’année dernière, la multinationale a dépensé 2 milliards de dollars pour le rachat de la start-up « Habana Labs Ltd ».

Conclusion

Petit à petit les géants mondiaux investissent de plus en plus dans ce domaine, des entreprises privées comme Intel et Google qui rachètent à tour de bras des projets prometteurs ou des états, comme l’état français qui augmente chaque année le budget alloué à la formation. Tout le monde veut sa part, la décennie 2020 pourrait bien être celle de l’explosion du développement de l’intelligence artificielle.