Accueil > Analytics > L’intelligence artificielle va générer 13 billions $ d’ici 2030
intelligence artificielle 13 billions 2030

L’intelligence artificielle va générer 13 billions $ d’ici 2030

Connection timed out after 5001 millisecondsConnection timed out after 5001 milliseconds

L’intelligence artificielle pourrait générer 13 billions de dollars d’ici 2030, selon les analystes de McKinsey. Cependant, l’IA pourrait aussi forcer 14% des travailleurs du monde entier à changer de pays ou d’activité professionnelle…

Selon les analystes de la société de consulting McKinsey, l’intelligence artificielle pourrait entraîner une révolution industrielle encore plus massive que celle du moteur à vapeur dans les années 1800. Selon le rapport de la firme, l’IA pourrait générer 13 billions de dollars en activité économique d’ici 2030.

Grâce à cette nouvelle technologie, la croissance économique à l’échelle mondiale pourrait augmenter de 1,2% par an jusqu’en 2030. En comparaison, le moteur à vapeur a augmenté la productivité humaine à hauteur de 0,3% par an entre 1850 et 1910.

L’impact de l’IA sur la croissance devrait augmenter de plus en plus à mesure que l’on s’approche de 2030. De plus, McKinsey estime que les entreprises qui adopteront cette technologie en premier seront celles qui en dégageront le plus de bénéfices (au détriment de ceux qui se refusent à l’adopter).

L’impact de l’IA sur la croissance économique proviendra principalement de l’automatisation du travail, qui pourrait générer environ 9 billions de dollars en 2030. Ceci représenterait 11% de plus que ce qu’elle rapporte aujourd’hui.

En parallèle, l’IA pourrait rapporter 6 billions de dollars en 2030 grâce à l’apparition de nouveaux produits et services. Ces produits et services verront le jour grâce à l’expansion de l’IA dans de nouveaux secteurs.

L’intelligence artificielle va forcer 14% des travailleurs à changer de métier

ia déménagement

Malheureusement, l’IA risque aussi de creuser les inégalités entre les nations développées et les pays en voie de développement. Pour cause, les pays les moins développés risquent de ne pas disposer des ressources nécessaires pour l’adopter.

Ainsi, les analystes estiment que les pays les plus avancés pourraient profiter d’un bénéfice économique net additionnel de 20 à 25% par rapport à aujourd’hui. Les pays émergents, quant à eux, ne recevraient qu’un bénéfice additionnel de 5 à 15%.

L’essor de l’IA pourrait aussi réduire la demande pour les métiers les plus répétitifs, et au contraire augmenter la demande pour les métiers qui demandent des compétences dans le domaine du numérique. Les salaires en seront impactés, et une nouvelle guerre pourrait avoir lieu entre les entreprises pour recruter les meilleurs talents.

L’IA pourrait aussi réduire le PNB global à hauteur de 9% (7 billions de dollars) d’ici 2030 à cause des ” externalités négatives et des coûts de transition “. Concrètement, ces chiffres traduisent l’impact de l’IA sur les populations qui devront être déplacées à cause de cette technologie. McKinsey estime qu’environ 14% des travailleurs du monde entier seront obligés de changer d’activité ou déménager dans d’autres régions à cause de l’IA. De quoi nourrir la peur du peuple à l’égard de l’IA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend