ia changement climatique

L’intelligence artificielle prédit l’impact de l’apocalypse climatique sur votre maison

Une intelligence artificielle a analysé plus de 100 000 études scientifiques sur le changement climatique. Sa conclusion est effrayante : plus de 85% de la population mondiale est déjà touchée par les conséquences de l’activité humaine sur le climat.

Depuis de nombreuses années, les scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur le changement climatique. Les intempéries et catastrophes naturelles se multiplient, les saisons se dérèglent, et même les plus sceptiques peinent désormais à nier l’évidence.

Aujourd’hui, une intelligence artificielle confirme que notre belle planète court à la catastrophe. Dans le cadre d’une étude menée par le Mercator Research Institute et le Global Commons and Climate Change, publiée dans la revue Nature, cette IA a analysé 102 160 études sur le sujet du réchauffement climatique.

Dans un premier temps, les chercheurs ont nourri le modèle de Machine Learning BERT (bidirectionnal encoder representations from transformers) avec 2373 extraits d’études sur le changement climatique. Suite à cet entraînement, l’algorithme a pu identifié les études mettant en lumière l’impact du changement climatique, même si ce n’était pas leur but premier.

Les études passées en revue sont extrêmement variées, et certaines traitent de sujets annexes comme la migration des papillons ou l’évolution des forêts. À partir de ce vaste ensemble de données, l’intelligence artificielle a tenté d’identifier les phénomènes dont la cause n’était pas l’évolution naturelle, mais l’activité humaine.

Elle a ensuite localisé ces phénomènes géographiquement, en fonction de la provenance des études. Pour y parvenir, une mappemonde a été découpée en grille.

Selon l’IA, 85% de la population mondiale est déjà touchée par le changement climatique

Le verdict de l’IA est sans appel : pratiquement personne ne sera épargné par ce phénomène. Au total, plus de 80% de la surface de la planète est directement frappée par le dérèglement climatique. En termes de population mondiale, 85% des humains sont déjà touchés.

L’impact se fait en réalité déjà ressentir. Les récentes vagues de chaleur, les chutes de pluie intenses ou les inondations survenues en Europe et en Chine peuvent directement être imputées au réchauffement climatique au même titre qu’une myriade de phénomènes.

Il est intéressant de noter que le volume d’études scientifiques augmente à mesure que le changement climatique accélère et s’intensifie. Selon l’institut de recherche, entre 75 000 et 85 000 études ont été publiées ces cinq dernières années, contre seulement 1500 entre 1951 et 1990.

D’après le chercheur Max Callaghan, «  notre étude ne laisse aucun doute sur le fait que la crise climatique est déjà ressentie presque partout dans le monde. Elle aussi documentée scientifiquement « .

Malheureusement, il ne s’agit que de la partie visible de l’iceberg. La grande majorité de ces études sont menées dans des pays riches occidentaux. Or, les conséquences les plus graves du changement climatique surviennent en Afrique et en Asie. Peu d’études sur le sujet sont menées sur ces continents…

La COP26 se tient actuellement à Glasgow, en Écosse, et les dirigeants du monde entier cherchent des solutions au problème du réchauffement climatique. Malheureusement, cette IA semble confirmer qu’il est déjà trop tard…

Un site web canadien exploite l’IA pour montrer le futur impact du changement climatique chez vous

Le site web  » thisclimatechangedoesnotexist.com  » utilise l’IA pour simuler l’impact du changement climatique à n’importe quelle adresse. Des filtres réalistes sont appliqués pour représenter les inondations, les incendies ou les nuages de pollution sur les images de Google Street View.

Ce site a été créé par Yoshua Bengio, directeur scientifique et fondateur de l’Institut Mila de Montreal et personnalité éminente du monde de l’IA. Son objectif est de stimuler l’empathie et d’encourager à l’action en faisant entrer l’impact du changement climatique dans le réel, en le rendant plus personnel aux yeux des internautes.

Comme l’explique l’expert,  » si je vous dit que quelque chose de vraiment mal est en train d’arriver très loin de vous, et que je vous le dit avec des graphiques et des équations, cela ne vous touche pas vraiment et ça ne devient pas une priorité pour vous « .

Cette idée de site web basé sur l’IA lui est venue lorsqu’il a remarqué que la société avait tous les outils nécessaires pour lutter contre le changement climatique, mais que personne n’agissait. «  La plupart des gens comprennent qu’il y a un problème, mais ils ont des choses plus urgentes dans leurs vies  » explique-t-il.

Par le passé, plusieurs études ont démontré que les gens prennent le changement climatique plus au sérieux face à des images qu’à du texte. Avec des images représentant leurs propres maison, Bengio pense que les réactions seront encore plus fortes.

Ce projet est l’aboutissement de deux ans de travail et de collaboration entre des chercheurs spécialisés dans l’IA et des experts du comportement humain et des sciences environnementales.

Le site web est basé sur les algorithmes de la catégorie des GAN ou réseaux de neurones antagonistes. Il a été conçu avec la contribution technologique de National Geographic Society, Microsoft, BCG Gamme et Borealis AI.

L’objectif n’est pas juste de vous déprimer, mais de vous mener à prendre des mesures positives. Même si les décisions doivent avant tout venir des gouvernements, chacun peut agir à son échelle en changeant ses habitudes alimentaires, sa source d’énergie ou ses modes de transport…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest