microsoft github GitHub Copilot assistant

Intelligence artificielle : L’assistant GitHub Copilot réduit d’un tiers le travail des développeurs

La société GitHub a annoncé que son assistant de codage est désormais capable d’écrire 30% des codes hébergés sur sa plateforme.

GitHub a annoncé que son assistant de programmation, GitHub Copilot, est désormais capable d’écrire 30% du code hébergé sur sa plateforme. C’est un résultat décisif en termes de gain de temps pour les développeurs.

Cette intelligence artificielle n’est toutefois pas encore suffisamment avancée pour générer un programme entier par elle-même. Cependant, elle permettrait d’ores-et-déjà aux développeurs de réaliser leurs projets en moins de temps. Plus important encore, elle permettrait de détecter facilement les erreurs contenues dans une ligne de code.

GitHub Copilot : 50 % des développeurs l’approuvent

Lancé fin juin, GitHub Copilot est basé sur Codex, le nouveau système d’intelligence artificielle développé par OpenAI. Il est formé par apprentissage automatique (machine learning). De ce fait, son algorithme bénéficie  d’un important corpus de travaux de codage. Ce que cet assistant de programmation va apporter concrètement aux développeurs ? Des suggestions de lignes de code. Et cela, à une vitesse vertigineuse.

Oge de Moor, vice-président de GitHub Next, l’équipe à l’origine de la fonctionnalité Copilot, affirme que 50 % des développeurs qui ont testé l’assistant continuent de l’utiliser. Alors, est-il si efficace que cela ? Nous ne pouvons l’affirmer à ce stade puisqu’il est encore en phase d’aperçu technique. Pour le grand public, il faudra donc patienter encore un peu pour voir ce qu’il peut vraiment offrir.

Un assistant de programmation très efficace avec Python et JavaScript

Selon GitHub, son assistant de programmation fonctionnerait particulièrement bien avec JavaScript et Python. Mais aussi avec TypeScript, Ruby et Go. Il prendra en charge d’autres langages de programmation dans les mois à venir, a-t-elle aussi fait savoir.

La firme a également assuré vouloir étendre les fonctionnalités de son assistant à de nouveaux éditeurs de code.

A son lancement, GitHub Copilot a suscité une forte opposition de la part des développeurs. La Free Software Foundation (FSF), dont la principale mission est de protéger les logiciels libres, a même conseillé aux développeurs de ne plus collaborer avec GitHub. En cause, des questions de droit d’auteur qui font encore l’objet de discussions.

Le développement fulgurant des assistants de programmation tels que GitHub Copilot pose l’épineuse question de la disparition prochaine du métier de développeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest