Cyberattaques pendant les JO 2024 : pourquoi les experts paniquent ?

Cyberattaques pendant les JO 2024 : pourquoi les experts paniquent ?

Les JO de Paris 2024 sont confrontés à des défis sécuritaires importants, notamment concernant les risques de terrorisme et de cyberattaques. Renforcer de manière significative les mesures de sécurité s’avère impératif. Les organisateurs reconnaissent la complexité de cette opération cruciale, mais affirment se préparer consciencieusement pour relever ces défis.

Les JO 2024 sous la menace des cyberattaques

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a évalué les risques durant les grands événements sportifs. Le rapport souligne qu’ils ne sont pas à l’abri de graves menaces en matière de cybersécurité.

Lors des JO de Paris qui se tiendront cet été (du 26 juillet au 11 août 2024), la gestion des infrastructures physiques dépendra largement des systèmes informatiques. Cette évolution vers le numérique implique de nouveaux défis en matière de cybersécurité, au-delà de la sécurisation traditionnelle des personnes et des biens. 

L’ANSSI identifie plusieurs catégories de cyberattaques potentielles pesant sur les JO 2024. L’agence évoque notamment les différentes escroqueries à la billetterie ou encore les attaques de ransomware motivées par l’appât du gain. 

Les attaques DDoS, l’exfiltration et la monétisation des données sont autant d’attaques susceptibles de perturber l’événement. L’ANSSI parle aussi entre autres des risques d’attaques de déstabilisation menées par les hacktivistes ou encore l’espionnage

Une potentielle explosion des cyberattaques selon les experts

Les chercheurs ont identifié jusqu’à 450 millions d’attaques lors des JO de Tokyo en 2021. En arrière-plan, les acteurs malveillants ont lancé près de 4,4 milliards menaces durant l’événement, soit environ 800 menaces par seconde.

Les JO de Paris 2024 pourraient subir jusqu’à huit ou dix fois plus de cyberattaques. Ces risques concernent tous les systèmes informatiques sans exception : les systèmes centraux de l’organisation, la billetterie, les salles de presse, les systèmes d’entrée dans les stades, les retransmissions télévisées et les infrastructures critiques (électrique, communication, transport,…).

Cyberattaques pendant les JO 2024 : pourquoi les experts paniquent ?

Nicolas Guidoux, chef de l’Office Anti-Cybercriminalité (OFAC), évoque des attaques à plus grandes échelle, comme le déploiement de faux sites de location ou de vente, la diffusion de fausses informations, et bien d’autres. Les scénarios appréhendés sont multiples.  

À l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, les organisateurs se préparent à ces éventuelles menaces en matière de cybersécurité, avec une attention particulière pour la grande cérémonie d’ouverture qui rassemblera près de 600 000 personnes. Malgré ces inquiétudes, un air d’optimisme règne quant à leur capacité à relever ces défis.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *