reconnaissance faciale

La police de Londres annonce une révolution technologique pour les enquêtes

Après l’analyse d’ADN, les enquêtes policières seront de plus en plus précises avec une reconnaissance faciale performante.

La déclaration de Sir Mark Rowley a résonné dans la sécurité de citoyens londoniens. Ce haut gradé de la police britannique a annoncé l’intervention de la technologie dans les enquêtes. La reconnaissance faciale est désormais un outil incontournable pour arrêter les criminels. Elle sera combinée à une intelligence artificielle compétente pour donner un résultat détaillé.

Une reconnaissance faciale de haute performance

Il y a 30 ans, le test ADN a révolutionné les enquêtes policières. Sir Mark Rowley a affirmé que la sécurité nationale vit actuellement ce même évènement, avec la reconnaissance faciale.

Cet outil peut détecter et identifier un visage en particulier, peu importe la situation. Les premiers tests se déroulaient avec une immense foule. La reconnaissance faciale devait discerner un suspect parmi des milliers de personnes. Et elle a réussi du premier coup. C’est alors une avancée majeure pour la police britannique.

Toutefois, les ingénieurs tentent de perfectionner ce dispositif. En effet, ils façonnent un algorithme capable d’identifier un visage à partir d’une vidéosurveillance. Les résultats seront à la portée de la police d’ici peu.

Une innovation pour certains, une menace pour d’autres

L’utilisation de la reconnaissance faciale ne fait pas l’unanimité auprès des Britanniques. Certains voient une atteinte à la liberté de la population.

Katy Watts, une avocate du groupe Liberté a déclaré que tous les Britanniques ne veulent pas vivre sous une constante surveillance ; que la reconnaissance faciale aura une violation de la vie privée et sur les droits Elle a aussi énoncé que cette intelligence artificielle soumettra les espaces publics à une surveillance abusive. Le directeur de Big Brother Watch, Silkie Carlo, a affirmé les dires du groupe Liberty.

Par la suite, certains citoyens ont manifesté contre l’utilisation de cette reconnaissance faciale. En effet, ils craignent que cette technologie contrôle les données sensibles, les caméras de téléphones, et même les espaces privés.

La situation est alors assez délicate, car la police tente coup sur coup d’instaurer cette nouvelle technologie.

La police rassure la population sur l’utilisation de la reconnaissance faciale

Plusieurs institutions ont manifesté contre la reconnaissance faciale de la police. Même les tribunaux ont été impliqués. Face à ces situations, la police a réagi par le biais d’un haut gradé. Sir Mark Rowley a encore donné une déclaration aux médias. Il a fourni des explications supplémentaires concernant l’utilisation de cette technologie. Effectivement, elle compensera une diminution de financement. Il a aussi ajouté que la reconnaissance faciale améliorerait la qualité des enquêtes. La police aura des résultats précis en un moindre délai.

« Les budgets destinés aux activités de la police ont été réduits de 28 % en 10 ans » Sir Mark Rowley.

De plus, les institutions policières ont affirmé que réussir une enquête dans de telles situations nécessite une exactitude, d’où la reconnaissance faciale. Effectivement, cet outil figure parmi les plus efficaces au Royaume-Uni et en Occident. La population attend avec impatience le dénouement de ce bras de fer entre la police et les manifestant

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *