nvidia revenus trimestre

Nvidia explose les prévisions de revenus grâce à ses puces Data Centers

Nvidia vient de surpasser toutes les prévisions des analystes lors de l’annonce de ses résultats financiers trimestriels. Les ventes de ses puces IA pour les Data Centers sont en forte hausse.

Lors de l’annonce de ses résultats financiers pour le troisième trimestre fiscal, Nvidia a surpassé toutes les attentes des analystes en termes de gains et de ventes.

La firme s’attend aussi à des revenus supérieurs aux prévisions pour le trimestre en cours qui prendra fin en janvier 2022. Elle compte engranger 7,4 milliards de dollars, tandis que les analystes prévoient 6,86 milliards de dollars.

Submergée par la demande, Nvidia n’a pas été en mesure d’y répondre entièrement. Ses cartes graphiques GeForce sont particulièrement convoitées par les gamers.

Nvidia équipe les Data Centers des géants du Cloud en puces IA

En outre, l’entreprise enregistre d’importants progrès dans le domaine des Data Centers. Les fournisseurs de Cloud et les grandes entreprises se tournent vers les processeurs graphiques Nvidia pour les applications d’intelligence artificielle.

Les ventes Data Center ont généré 2,9 milliards de dollars pour Nvidia, soit 55% de plus que l’an dernier à la même période. La firme avait alors rapporté 1,9 milliard de dollars de revenus.

Selon la CFO Colette Kress, cette croissance est particulièrement liée aux ventes de GPU pour les clients  » hyperscale «  : à savoir les géants du Cloud comme Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud.

Ces puces sont utilisées pour des tâches comme le traitement naturel du langage (NLP), ou encore la création de moteurs de recommandation. En effet, les serveurs des Data Centers Cloud sont équipés de puissants composants pour permettre aux clients de travailler sur l’IA.

Nvidia peine à couvrir la demande des gamers en cartes graphiques GeForce

Le gaming reste le principal marché de Nvidia, avec 3,2 milliards de dollars de revenus. C’est une hausse de 42% par rapport aux 2,27 milliards engrangés l’an dernier au même trimestre.

Cette croissance est notamment liée à l’augmentation des ventes de cartes graphiques GeForce grand public. Néanmoins, la firme reconnaît que les stocks sont restés trop limités pour couvrir la demande.

Auparavant, les cartes GeForce étaient aussi exploitées par les mineurs de cryptomonnaie comme le BitCoin. Ce phénomène a fortement contribué à la pénurie, mais Nvidia a ajouté un logiciel empêchant ce cas d’usage.

En contrepartie, Nvidia a lancé des cartes graphiques spécialement dédiées au minage de cryptomonnaies. Au cours de ce trimestre, ces GPU ont rapporté 105 millions de dollars contre 266 millions de dollars au précédent.

La branche automobile peine à décoller

La branche automobile de Nvidia demeure une part mineure de ses revenus, alors même que ses rivaux investissent massivement dans l’espoir que ce marché atteigne une valeur de plusieurs milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

Les ventes de cette division ont atteint 135 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 8% par rapport à l’an dernier. En revanche, c’est une baisse de 11% par rapport au précédent trimestre.

Cette baisse serait liée à d’autres contraintes d’approvisionnement rencontrées par les constructeurs automobiles. Toutefois, les programmes de pilotage automatique utilisant ses processeurs continuent à se multiplier.

Le télétravail profite à Nvidia

En outre, la gamme de produits de visualisation professionnelle de Nvidia a généré 577 millions de dollars de revenus. C’est une hausse de 144% par rapport à l’an dernier.

Cette croissance est liée à l’essor du télétravail, car les entreprises fournissent à leurs employés de puissants PC portables pour leur permettre de travailler à domicile.

Vers un essor du métavers ?

La semaine dernière, le CEO de Nvidia, Jensen Huang, a annoncé sa volonté de faire de l’entreprise l’un des principaux fournisseurs technologiques du  » métavers «  : un monde virtuel censé représenter le futur d’internet.

Ce monde numérique représentera un nouveau territoire à conquérir pour le e-commerce, le divertissement ou la publicité. En guise de contribution, Nvidia a lancé son nouveau logiciel  » Omniverse Enterprise «  pouvant être utilisé pour créer des personnages virtuels, traduire des discours ou générer des mondes en 3D.

L’acquisition d’Arm suscite l’inquiétude des régulateurs

Une autre actualité importante pour Nvidia est la possible acquisition de Arm : le fournisseur britannique de semi-conducteurs mobiles. La Commission européenne a lancé une enquête approfondie sur cette transaction.

La Federal Trade Commission des Etats-Unis exprime également des inquiétudes sur cette acquisition, et Nvidia est en discussion avec les régulateurs pour les rassurer. L’entreprise assure qu’elle continue à croire que cet accord sera bénéfique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest