DeepMind : l’IA rapporte enfin de l’argent à Google

DeepMind, l’un des premiers laboratoires d’intelligence artificielle au monde, a réalisé un bénéfice pour la première fois de son histoire, selon un dossier auprès du registre des sociétés britannique. 

Un bénéfice de 51,6 millions d’euros 

La société de recherche basée à Londres a enregistré un bénéfice de 43,8 millions de livres sterling, soit 59,6 millions de dollars ou 51,6 millions d’euros en 2020. Et ce,  après avoir enregistré des pertes de centaines de millions au cours des dernières années. En 2019 par exemple, celle-ci a signalé une perte de 649 millions de dollars en 2019.

Le chiffre d’affaires de DeepMind a plus que triplé, passant de 265,5 millions de livres sterling en 2019 à 826,2 millions de livres sterling en 2020, selon les résultats annuels déposés sur Companies House. DeepMind, qui appartient à la société mère de Google, Alphabet, n’a pas fourni de raison spécifique pour la hausse des revenus.

Des revenus  dus à une comptabilité créative ?

DeepMind ne vend pas de produits directement aux consommateurs et n’a annoncé aucun accord avec des entreprises privées en dehors de l’environnement d’Alphabet. Cependant, l’entreprise vend des logiciels et des services aux sociétés d’Alphabet, notamment Google, YouTube et X, qui est la division Moonshot. La société alimenterait des produits et des infrastructures qui enrichissent la vie de milliards de personnes grâce aux nombreuses collaborations sur lesquelles celle-ci a travaillé au sein d’Alphabet au fil des ans.

Un expert de l’IA pense que la hausse des revenus pourrait être due à une comptabilité créative.Tous ces revenus sont basés sur le montant qu’Alphabet paie pour les services internes, et cela peut être tout à fait arbitraire. DeepMind a refusé de commenter cette affirmation. 

Frais de personnel et autres coûts connexes en hausse

Les premiers bénéfices pour DeepMind

Ailleurs, les frais de personnel et autres coûts connexes ont légèrement augmenté, passant de 467 millions de livres sterling à 473 millions de livres sterling. Cela mettra probablement fin à la frénésie de recrutement chez DeepMind. La société emploie certains des plus grands chercheurs au monde en IA, qui peuvent toucher des salaires annuels de plus d’un million de dollars.

Ces personnes de premier plan, qui ont souvent des doctorants sortant d’Oxford, Cambridge, Stanford ou MIT, peuvent obtenir de gros avantages, car elles sont également recherchées par les grandes entreprises technologiques comme Facebook, Apple, Amazon et Microsoft. DeepMind n’a pas précisé combien de personnes ont intégré son équipe en 2020. Mais l’entreprise a déclaré qu’elle employait désormais plus de 1 000 personnes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest