À Moscou, un robot commet l’impensable

À Moscou, un robot commet l’impensable

Cette année, l’Open d’Échecs de Moscou aura été marqué par l’accident causé par un robot joueur. La machine a en effet cassé le doigt de son adversaire de 7 ans lors d’une partie. Cela soulève bien la question de la fiabilité de l’IA. 

Une innovation vire à l’accident

Pour cette édition 2022 de la rencontre internationale d’échecs de Moscou, les organisateurs ont placé l’événement sous le signe de l’innovation. Déjà, le Moscow Open Chess Festival change de nom et devient l’International Chess Forum Moscow Open 2022.

Par ailleurs, les compétitions se sont déroulées dans un cadre avant-gardiste. La haute technologie était aussi au rendez-vous. Parmi les nouveautés, les participants pouvaient s’inscrire à des sessions avec un robot joueur

Le robot animé par l’IA jongle sur trois échiquiers à la fois. Parmi ses adversaires, un enfant de 7 ans qui a eu la mauvaise surprise d’avoir été pincé par la machine. L’enfant n’a pu se dégager. Le robot a fini par lui casser le doigt. L’enfant, plâtré, a pu finir la compétition.

Un incident rare, mais inquiétant

Le robot en question est un bras articulé animé par l’IA. Selon Sergey Smagin, vice-président de Fédération des échecs de Moscou, la machine est opérationnelle depuis 15 ans sans qu’il n’y ait eu d’accident aussi minime soit-il. 

Les rapports évoquent un bug causé par un problème de temps. Selon les responsables, l’enfant aurait joué trop vite, ce qui aurait déstabilisé le robot dans sa prise de décision et ses réactions. 

Smagin explique que le robot a été entraîné avec certaines règles de sécurité que l’enfant, apparemment, auraient violées. Concrètement, le robot s’attend à un certain laps de temps entre chaque action. Une réaction trop rapide de l’enfant aurait causé ce bug

Robot : des mesures de sécurité insuffisantes

À Moscou, un robot commet l’impensable

Ce type de bras robotisé est similaire à ceux utilisés dans l’automatisation industrielle. Ces machines sont particulièrement puissantes. Les bras peuvent par ailleurs avoir des gestes brusques. Le danger est réel sans mesures de sécurité

L’utilisation de ces appareils doit s’accompagner de mesures de sécurité adéquates. Il faut par exemple garder un minimum de distance entre la machine et les humains. On dit que l’IA prendra toujours la meilleure décision ou la moins mauvaise faute de mieux

Mais avec ce qui s’est passé, les concepteurs peuvent-ils garantir que l’IA et ses technologies connexes sont réellement sans danger pour l’homme ? Il faut reconnaître que quelque part, il y a toujours un certain danger, surtout en cas de mauvais réglages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest