robot IA compagnie à mamie

Un robot IA pour tenir compagnie à mamie : bonne ou mauvaise idée ?

La solitude chez les personnes âgées est un problème sérieux, mais peut-être que les robots IA sont la solution ? L’utilisation d’un robot compagnon alimenté par l’intelligence artificielle, comme ElliQ, pour lutter contre la solitude des personnes âgées est une idée intrigante, mais elle suscite des réactions mitigées.

Rencontre des aînés avec ElliQ, un robot IA lumineux et interactif

L’essor des robots IA comme compagnons pour les aînés est de plus en plus marqué. Un exemple notable est ElliQ, développé par Intuition Robotics en Israël. Il s’agit d’un robot qui ressemble à une lampe, avec une tête lumineuse et mobile, équipé d’une tablette.

ElliQ engage activement les utilisateurs dans des conversations, rappelle la prise de médicaments. Il propose également des appels vidéo avec la famille, et offre même des programmes de bien-être.

À New York, plus de 800 seniors ont eu l’occasion d’interagir avec ElliQ grâce à un programme spécial du Bureau de l’État pour le vieillissement (NYSOFA). Les premiers retours sont prometteurs, avec 59 % des utilisateurs trouvant ElliQ « très utile » pour réduire la solitude.

Pourtant, il est crucial de noter que l’engagement avec ElliQ a tendance à décroître au fil du temps. Cela souligne une dynamique fluctuante dans l’utilisation de ces technologies.

Avantages et limites des robots IA

Les robots IA comme ElliQ présentent de nombreux avantages. Ils offrent de la compagnie, réduisent la solitude et facilitent les tâches quotidiennes. Par exemple, Priscilla, une New-Yorkaise, considère ElliQ comme un soutien émotionnel précieux. Ce robot offre une voix rassurante lorsqu’elle se sent seule.

Cependant, il y a aussi des limites à prendre en compte. Des études montrent que l’efficacité de ces appareils n’est pas uniforme et dépend largement des préférences personnelles et du degré de confort avec la technologie. Certains utilisateurs trouvent le robot intrusif voire arrogant.

De plus, il existe des inquiétudes concernant la dépendance excessive à la technologie, qui pourrait potentiellement accélérer le déclin des capacités cognitives et physiques.

Entre assistance utile et préoccupations éthiques

Les réactions à l’utilisation des robots IA sont variées. Alors que certains apprécient la compagnie et l’assistance qu’ils offrent, d’autres sont plus réservés voire réticents. Des préoccupations telles que l’inauthenticité des interactions, la perte de dignité et le manque de contrôle sur l’appareil sont fréquemment évoquées.

De plus, l’utilisation de ces robots peut parfois renforcer des stéréotypes négatifs sur le vieillissement, comme l’isolement et la dépendance.

Néanmoins, malgré ces défis, le potentiel des robots IA dans l’accompagnement des personnes âgées suscite un intérêt croissant.

Actuellement, les chercheurs continuent d’explorer comment améliorer ces outils pour mieux répondre aux besoins et aux préférences des utilisateurs. Les témoignages positifs, tels que celui de Priscilla, suggèrent que, pour certains, ces robots peuvent véritablement enrichir leur vie quotidienne.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *