Samsung collabore avec la police pour développer une technologie anti-vishing

Samsung s’associe à la police pour développer une technologie avancée de détection du vishing

Le nombre de Sud-Coréens victimes de phishing vocal est en hausse constante. Face à une situation de plus en plus alarmante, Samsung Electronics Co. et la National Police Agency (NPA) ont décidé d’unir leurs forces pour développer une technologie de détection de vishing plus avancée.

Faire face à des attaques de vishing de plus en plus sophistiquées

Les escroqueries par hameçonnage continuent d’évoluer et deviennent de plus en plus sophistiquées. Parallèlement, le nombre de cas de vishing est en hausse. Rien que l’année dernière, environ 26 000 cas ont été signalés.

Les pertes sont estimées à 588 millions de dollars dans tous les pays. Les chiffres proviennent de l’unité d’enquête sur les crimes financiers de l’Agence métropolitaine de police de Séoul

Pour faire face aux attaques, Samsung et la NPA ont signé un accord ce mois de novembre. Dans ce partenariat, la centrale technologique développera un système basé sur l’intelligence artificielle (IA) pour identifier les schémas de phishing vocal et s’en protéger.

NPA : fournir à Samsung une mine de données pour alimenter l’IA

La NPA fournira une mine de données connexes collectées et analysées à l’aide des centaines de milliers de cas de vishing déjà signalés.

Samsung collabore avec la police pour développer une technologie anti-vishing

Les premiers vishing seraient apparus semble-t-il vers 2006. À l’époque, les escrocs se faisaient passer pour les agents du National Tax Service. C’était le type d’escroquerie téléphonique le plus courant

À l’époque, les experts n’ont pas encore posé le terme « hameçonnage vocal » sur ces attaques. Depuis lors, ces escroqueries ont évolué. Les escrocs se font passer pour d’autres personnes plus « crédibles » comme des gestionnaires bancaires ou même des agents de police.

De plus en plus se font passer pour un membre de la famille. Ils évoquent souvent une détresse financière pour extorquer de l’argent aux victimes. Pyo Chang-won, un psychologue criminel, révèle que les escrocs mènent de nombreuses études pour mieux piéger les cibles.

Samsung : résoudre les problèmes sociaux

Choi Yoon-ho, directeur financier de Samsung, a déclaré que Samsung aspire à résoudre ces problèmes sociaux en utilisant diverses approches de recherche. 

Grâce à la collaboration avec la NPA, l’entreprise dit redoubler d’effort pour développer des technologies plus avancées afin de prévenir les escroqueries par hameçonnage.

Kim Chang-ryong, commissaire général de l’Agence nationale de police, a déclaré  pour sa part que cette collaboration public-privé avec une puissance technologique de premier plan, s’est associée à la police, est un cas exemplaire du développement de la sécurité technologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest