Threads Meta

Sexe, Vaccin, Covid… Pourquoi Meta censure autant de mots-clés sur Threads ?

Certains mots, considérés comme sensibles par sont désormais censurés sur Threads. Une nouvelle qui ne plaît pas à tous les utilisateurs.

Threads, une nouvelle application de Meta vient d'innover le monde des réseaux sociaux. Les utilisateurs peuvent alors publier des textes courts avec les différentes fonctionnalités. Il est aussi possible d'envoyer des messages, ou d'interagir dans des groupes de discussion. Mais certains internautes ont remarqué des inconvénients récemment. Certains termes sont censurés par Meta durant les recherches. Une situation qui devient de plus en plus délicate pour le géant américain.

Censure sur l'application Threads de Meta, une nouvelle assez récente

Certains termes sont déjà censurés sur différents réseaux sociaux, et Meta ne fait pas exception. En effet, les recherches sont signalées si l'internaute utilise les mots « gore », « nu », ou autres mots peu recommandables.

Récemment, il n'est plus possible de chercher des contenus en rapport avec le coronavirus. Les termes « covid », « vaccins Covid », ou « covid-19 » sont directement bloqués par l'algorithme.

C'est Washington Post qui a découvert les limites de l'application Threads de Meta. Toutefois, ce géant des réseaux sociaux affirme que la censure n'est que temporaire. Les utilisateurs attendent avec impatience la suite des évènements.

Une mesure prise pour améliorer la qualité des contenus

Adam Mosseri, un superviseur chez Meta, et le responsable de Threads a pris la parole après l'engouement.

« L'entreprise essaye de tirer des leçons sur les dernières erreurs (…) Il est préférable de rester prudent sur les recherches » Adam Mosseri

Effectivement, Meta a vécu une situation délicate avec Instagram. Les recherches des utilisateurs aboutissent à des contenus peu pertinents, voire sensibles. Les mots-clés les plus concernés sont : « vaccin » ou « 5G ». Ces situations conduisent à une désinformation massive des internautes. Le nombre de conspirationnistes a alors augmenté, suite à cette mauvaise fonctionnalité de l'algorithme d'Instagram.

Toutefois, la mesure prise sur le Threads de Meta est assez sévère. En effet, les utilisateurs n'ont plus accès à tous les contenus étiquetés comme « sensibles », sans exception. Ces derniers sont en rapport direct avec le « Covid-19 ». Et la mesure ne s'applique pas seulement aux recherches. Les conversations sont aussi concernées, mais à un niveau assez flexible.

Une situation qui montre la précipitation de Meta sur le lancement de Threads

Certains spécialistes ont démontré une mauvaise mise au point du Threads de Meta. En effet, l'entreprise a conçu l'application en 5 mois seulement. Et les tâches ont été effectuées par une poignée de développeurs d'Instagram. Ces équipes ont été assignées sans préparation après leur projet respectif. De plus, il n'y avait que très peu de bêta-testing pour lancer la version finale.

Threads manque ainsi plusieurs fonctionnalités de base, comme l'analyse des résultats de recherche. Les utilisateurs ont plus de chances de tomber sur des « contenus sensibles » avec un simple mot-clé. 

Toutefois, les développeurs affirment que le Threads de Meta adopte les mêmes mesures de sécurité qu'Instagram. Mais il faut une mise au point optimale, ainsi que des tests précis avant d'enlever la censure sur ces mots-clés sensibles. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *