avion 5G interferences

Les smartphones 5G pourraient provoquer des crash, selon la FAA

Le déploiement de la 5G sur les fréquences de la bande C risque de créer de dangereuses interférences pour les avions, selon la Federal Aviation Administration des États-Unis. L’institution a publié des recommandations pour les opérateurs aériens, les pilotes et les fabricants…

La 5G apporte de nombreux avantages. Toutefois, cette technologie pourrait aussi poser de graves dangers.

La Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis tire la sonnette d’alarme auprès des opérateurs aériens, des pilotes et des constructeurs. Selon cette institution, la nouvelle génération de technologie 5G pourrait interférer avec les composants électroniques des avions et dégrader leurs systèmes de sécurité.

L’agence indique que  » les opérateurs devraient être préparés à la possibilité que les interférences des transmetteurs et autres technologies 5G causent un dysfonctionnement de certains équipements de sécurité, nécessitant la prise d’actions pouvant affecter les opérations de vol « .

À travers le Special Airworthiness Information Bulletin, publié le 2 novembre 2021, la FAA fait référence au déploiement de réseaux 5G sur de plus hautes fréquences prévu aux États-Unis pour le 5 décembre 2021. Le déploiement sera pris en charge par des fournisseurs sélectionnés par la Federal Communications Commission. Il commencera dans 46 marchés.

Ces fréquences sont celles du spectre de la Bande C, comprises entre 4 et 8 GHz. Elles sont plus proches des fréquences utilisées par les opérateurs aériens pour leurs altimètres radio, permettant de mesurer la distance d’un avion par rapport au sol pendant un vol à une altitude inférieure à 762 mètres.

La 5G sur les fréquences de la bande C peut créer des interférences avec les altimètres d’avions

Ainsi, le bulletin de la FAA appelle les acteurs de l’industrie aérienne à prendre conscience d’un risque de dégradation des équipements reposant sur les altimètres pendant les opérations à basse altitude.

Ce document souligne aussi qu’il existe des rapports concernant un risque d’interférences sur les altimètres liés à la 5G. Ces rumeurs n’ont pas encore été prouvées, mais certains pays ont préféré poser des restrictions temporaires concernant la proximité et l’alimentation des réseaux opérant sur la bande C.

La FAA recommande aux pilotes d’avion de bien rappeler aux passagers que tous les appareils électroniques fonctionnant en 5G doivent être désactivés ou placés en mode avion pendant les vols. Les opérateurs aériens sont quant à eux invités à rapporter immédiatement toute interférence constatée.

De leur côté, les fabricants et les équipementiers doivent tester en continu leurs produits pour déterminer la vulnérabilité des altimètres aux interférences 5G. Le risque est bien réel, et les conséquences pourraient être dramatiques.

La vente aux enchères des fréquences de la bande C a commencé en février 2021 aux États-Unis, mais l’industrie aérienne a commencé à exprimer ses craintes bien avant.

Selon l’Air Lines Pilot Association (ALPA), la publication d’un guide par la FAA est un pas dans la bonne direction. Toutefois, l’association estime que la FAA devra imposer des restrictions additionnelles sur les opérations de vol pour maintenir la sécurité face au risque d’interférences 5G sur les altimètres.

En France, la bande C reste pour l’instant réservée au service de radiodiffusion par satellite. Nous devrions donc être à l’abri de ce nouveau danger. Songez malgré tout à mettre votre smartphone en mode avion pendant les vols !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest